La bulle de Lili

Mes soleils

Ce matin, j’ai eu l’impression qu’il faisait gris, qu’il faisait froid, que le vent gelait tout. Je suis sortie de chez moi emmitouflée dans mon manteau et mon écharpe.
J’ai marché un peu, j’étais garée sur le parking là-bas, de l’autre côté du village. Pas de place à côté de chez moi hier soir.
Je traverse la rue de Mat, et par réflexe je regarde à gauche, la maison qui fut la nôtre. Je vois deux enfants devant, qui sortent de la maison. Ce sont les miens.
Du bout de la rue, j’appelle mon fils. Il lève la tête. Ma fille me repère aussi. Ils sont emmitouflés eux aussi, mon grand a un bonnet panda que je ne connais pas.
Et de loin, nous nous faisons tous les trois des signes de bras, des bisous envoyés en l’air, silencieusement, avec le sourire, des signes qui veulent dire "je t’aime, belle journée", le sourire de Mat derrière qui regarde tout ça amusé.
Et puis on est partis, lui avec les enfants, à l’école, et moi à mon travail. Du soleil plein le cœur.