La bulle de Lili

La mer est d'huile

Vraiment toujours cette impression d’être ballotée des fois dans les flots, de me prendre des vagues, non pas des vagues, mais des remous et puis d’un coup le soleil revient, la mer redevient d’huile et je souffle, je respire l’air marin, je souffle.
J’ai passé trois jours à ressasser l’attitude d’un de mes nouveaux collègues que je trouve très négatif sur tout et qui ne comprend pas pourquoi je lui dis que je kiffe mon boulot, puisque pour lui, par définition, on n’aime pas le travail. Et encore moins dans cette boîte.
Mais moi j’aime cette boîte. J’aime ce qu’on y fabrique, j’aime organiser mon bureau et mes petits classeurs, j’aime être débordée et avoir toujours dix trucs à penser. J’aime la dynamique, les projets annexes comme l’atelier vélo et compost la semaine prochaine, j’aime vraiment tout ça. J’aime badger le matin quand j’arrive, j’aime quand quelqu’un du labo vient me faire tester les produits et que je dois donner mon avis, j’aime dire que je suis la nouvelle assistante de direction. J’aime y avoir ma place.
Bref et du coup hier on a parlé d’un de mes chefs et j’ai dit "ah mais il est au bout du rouleau", parce que je l’entends lui aussi râler beaucoup. Et je n’aime pas avoir dit ça. J’ai peur que ça soit déformé.
Bon aujourd’hui ça s’est bien passé. Ce mec en question a commencé à me parler en anglais en mode "ah mais tu parles anglais couramment, on peut le parler ensemble ?". Euh. Oui mais là je réponds à des mails, je suis en France, tu es français, je n’ai pas envie, en fait. Et là le mec rigole et me dit : that’s soooo french.
Mais tu connais quoi de moi en fait ?
Bref. Ne rien prendre personnellement. Mais je crois que j’accroche moyen avec lui. Enfin j’accroche mais en surface. Mais on sera pas potes.
Et donc j’ai passé trois jours à ressasser, à me crisper, en mode : est-ce que mes boss aiment ce que je fais au taf ? J’ai encore un mois de période d’essai. Est-ce que je vais être confirmée dans ce poste ?
Je n’ai aucun indice qu’ils ne m’aiment pas, hein. J’ai juste été prise dans mon tourbillon perso de lapin pris dans les phares, de paralysie, de dites-moi que vous m’aimez. Avec Lui, pareil, en fait.
Et puis une méditation hier (après avoir failli avoir un accident de voiture avec ma puce dans la voiture, joli), du sport, et de l’escalade ce midi. Et le soleil. Et la mer est d’huile de nouveau.