La bulle de Lili

La fête des mères

J’étais là, en train de trier mes mails, et puis d’un coup, je lis en objet d’un mail, une pub : "FÊTE DES MÈRES - ne cherchez plus, nous avons LE cadeau idéal pour lui faire plaisir !"
L’impression de me retrouver les bras ballants, un peu conne.
Bah c’est gentil les gars, mais j’ai plus de mère, en fait. C’est moi la maman, maintenant.
J’ai plus de mère.
Plus de cadeau de fête des mères, la fête qui comptait le plus pour elle chaque année. Si on oubliait, et si on lui offrait autre chose qu’un bouquet de fleurs, elle faisait la tête.
Il sert à rien, votre mail, à part me faire me rendre compte de ce vide.
Des fois j’ai l’impression qu’elle est juste partie en voyage, mais qu’elle va revenir. Que je suis entre-deux.
C’est bizarre, parce qu’elle ne me manque pas, enfin je veux dire que j’arrive à vivre sans elle, sans son soutien, ce qui est génial, et sûrement normal puisque je suis une adulte de 32 ans, mais bizarre, pour moi, et impensable il y a cinq ans.
J’aimerais tellement qu’elle me manque. Je ne sais pas si elle me manque, ou pas, des fois je pense à elle, comme là, j’ai un élancement, les larmes aux yeux, à me dire "j’ai plus de mère". Mais au jour le jour je n’ai pas l’impression de penser à elle. J’ai toujours cette image de maladie, je crois que ça a été très dur à vivre, tout ça.
Je crois que mon deuil n’est pas fait.
Elle s’en va quand, cette colère ?