La bulle de Lili

L'échéance

Je relis mon dernier écrit et je ris jaune. Je suis au cœur de l’ouragan. Là où ça tempête, où ça brasse, où je tente de m’accrocher à ce que je connais, mais tout bouge autour de moi et je ne sais plus à quoi me raccrocher.
Je serre les dents, je fais ce que je peux, je me diversifie, je me multiplie, je suis sur tous les fronts, des fois je pleure parce que j’ai l’impression que je n’y arriverai jamais, mais je continue, je brasse sûrement beaucoup d’air et je gaspille pas mal d’énergie, je dors peu et me réveille à 5 heures du matin pour cogiter à touuut ce que je dois faire, je n’arrive plus à méditer, mes vieux démons d’apéro clope me reprennent, je n’attends qu’une chose, le 1er décembre, pour souffler, enfin, ou pas. Des fois je pleure en me disant que je ne sais pas si j’ai fait le bon choix, si mes enfants seront heureux là-bas, si ce n’est pas une chimère, tout ça.
Bref, je doute, je doute, je me sens seule, tellement seule, même en étant autant entourée.
Vivement le 1er décembre.