La bulle de Lili

Ce n'était pas lui

L’autre jour, je marchais dans la rue de mon petit village, j’allais vers ma nouvelle maison, j’avais un peu la tête ailleurs, et j’ai vu un monsieur passer.
Il avait un blouson en cuir noir, il a enlevé son casque juste avant de me croiser. Je l’ai regardé, j’ai été frappée par sa ressemblance avec mon beau-père. J’ai cru l’espace d’un instant que c’était lui, mon cœur a manqué un battement. Je l’ai fixé, j’aurais voulu le toucher, le sentir, me dire que tout cela, finalement, n’était qu’un rêve, et que j’allais pouvoir lui raconter tout ce qu’il se passait en ce moment.
Mais ce n’était évidemment pas lui, mon esprit m’a raisonné assez vite, et cette pensée a été douloureuse. Ca ne peut pas être lui, Lili, il est mort il y a maintenant cinq ans (bordel c’est passé vite).
C’est fou, je n’avais jamais pensé ça, et là, en le voyant, je me suis rendu compte à quel point il me manquait toujours.
Du coup, une pensée en amenant une autre...
Je ne sais pas si j’ai fait le deuil de ma mère.
En relisant certains écrits, je me rends compte que la colère est partie. Il reste une incompréhension et surtout un énorme regret de ne pas l’avoir mieux comprise, appréhendée, connu sa vision des choses, de la vie, de la place de la femme dans un couple et dans une famille. C’est la pièce du puzzle qui me manque, actuellement, pour comprendre mes frères, mon père, mon histoire personnelle.
Bordel, ils me manquent. Tous les deux. La voix de ma mère me manque. Je regrette d’avoir effacé ses messages sur mon répondeur. Je rêve de l’entendre me dire que mon petit L* a bien fait sa sieste et me demander à quelle heure je viens manger avec elle.
Ils m’offraient un cocon sécurisé dans lequel je pouvais toujours aller me reposer et m’occuper de rien.
Là j’ai l’impression d’avoir été propulsée hors du nid, et de devoir apprendre à voler. Alors je volète, hein, je m’en sors bien, mais il était confortable, ce nid.
Bref, c’est dimanche soir, il pleut, j’ai froid, quoi de mieux que d’appuyer sur des boutons ultra simples pour accentuer sa déprime ?