La bulle de Lili

Avec mes cheveux

C’est fou comme quand on décide, en ouvrant les yeux, de chausser ses lunettes roses, tout va bien.
La petite méditation que j’ai eu le temps de faire avant que les enfants viennent se glisser dans mon lit.
Ma petite A qui me dit "joyeux anniversaire, maman, tu vas le faire à J.S. ?" (la structure de jeux gonflables où on est invités au minimum une fois par mois pour un goûter d’anniversaire).
Le soleil qui se lève, et qui brille fort, sans vent, un pur bonheur.
Le mail reçu d’une éditrice qui m’annonce du travail à venir,
Le mail reçu d’une autre éditrice qui me demande quel nom elle met pour me créditer dans le livre final.
Les petits messages qui émaillent ma journée, des sourires.
Le coup de téléphone de mon père, que j’ai trouvé de bonne humeur.
Un artiste que j’adore annoncé à un festival pas loin de chez moi (bon, je le savais déjà, merci F, mais j’avais pas le droit de le dire, de crier ma joie, là, c’est bon).
La perspective de ma soirée entre copines, sushis-champagne.
Le boulot qui avance.
Bref, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.
Chaque année, le jour de mon anniversaire est un événement pour moi. Je l’ai dit ce matin aux enfants en me levant : aujourd’hui, je suis une princesse. Et c’est exactement ça.
Je fais ce que je veux, aujourd’hui.