La bulle de Lili

← Retour au journal

août 2016

Scindée

C'est fou comme ma vie est vraiment scindée en deux en ce moment. Ma vie avec eux, et ma vie sans eux. Ma vie avec eux, on va à la plage, on joue, on mange des légumes, des glaces à l'eau, le frigo est rempli, je suis au lit à 22h maximum. Ma vie sans eux est beaucoup plus bohème. Le sac de plage toujours dans la voiture. Les soirs de la semaine qui se remplissent au fur et à mesure, de piques-niques, des apéros plage, de la musique, des baignades, des copines, des gens que je connais pas forcément. Et j'aime ça aussi. Ce que j'aime le plus, c'est la spontanéité du truc. Dimanche (...)

It's all about the money

Et puis aller voir mon compte en banque, et voir ce chèque qui est parti, et le niveau de mes sous qui baisse, qui baisse. Ma CB a été bloquée la semaine dernière parce qu'en juillet j'ai atteint le "palier" - à cause du voyage en Inde, je le sais, mais bon. L'affolement dans ma tête. Le nid qui se réveille. Tu vois, tu vois, t'es pas capable de gérer ton budget. T'as cru quoi, que t'en étais capable ? Laisse-moi rire. Mais en fait... En fait je l'écris et je me rends compte que la voix est quand même vachement moins forte qu'avant. J'ai juste envie de fumer une cigarette, quoi, (...)

Quelqu'un comme toi

J'aimerais te le dire, tu sais. J'aimerais te dire que quand tu m'as touché le bras et regardé dans les yeux, ça m'a fait quelque chose, que quelque chose s'est passé en moi à ce moment-là, qui m'a troublé. C'était il y a deux mois, et pourtant, l'impression est toujours là. L'impression qu'il s'est passé quelque chose, l'impression qu'il pourrait se passer quelque chose. J'aimerais te dire qu'à la base je ne te trouve pas spécialement beau, ni bien foutu. Et pourtant, depuis ce moment-là, ce moment précis, j'ai l'impression que quelque chose a basculé. J'ai eu un coup au cœur, (...)

Ca, c'est fait

L'impression de venir ici que pour raconter mes soirées. Et en même temps, quand je relis celles d'il y a dix ans, je suis contente de les trouver. Hier soir, je devais sortir avec Clara, la meilleure amie de B*. Sortie en mode : filles, mojitos, danse. Bon. Pat n'est pas motivée, Em non plus, on se retrouve toutes les deux. RDV à 20h chez elle. Sauf qu'à 20h, elle m'appelle pour me dire qu'elle a du retard. Que je suis dehors, en plein vent, et que je sais qu'il y a des bouchons pour venir chez elle - je les ai pris. J'envoie un texto à B* pour m'incruster à l'apéro chez lui. Il (...)

L'histoire sans fin

Être chez lui et avoir mes repères, il l'a dit lui-même en rigolant en me voyant aller aux toilettes : "fais comme chez toi". C'est un peu ça, en fait. Le revoir, le trouver beau, plus beau qu'avant, bronzé, aminci. Savoir que j'ai envie que ça dérape, et que clairement, je m'y attendais pas, pas cette fois en tout cas. J'y suis vraiment allée dans l'optique "on est potes, je peux m'incruster chez toi pour prendre l'apéro", pensant qu'il y aurait aussi son fils et son frère. Pour attendre Clara. Qui m'envoie un texto : "je vous laisse tous les deux ?" et moi de lui répondre : "bah (...)

Au clair

On est repartis pour un tour, en fait, c'est ça ? J'arrive pas à me le sortir de la tête depuis que je l'ai revu. Je ressasse, repense à plein de trucs, me demande si une histoire plus sérieuse serait possible entre nous. Est-ce que je le veux ? Est-ce que c'est possible ? Quand je suis avec lui, tout semble tellement normal, c'est ça qui me fait le plus bizarre. Normal que je sois là. Il agit comme si on était en couple. Quand je lui envoie un texto, il répond. Il met du temps, mais il répond. Je sais que si je lui demande de l'aide, il sera là. Pourquoi ça semble si compliqué (...)

Neuf

Dans neuf petits jours, je serai à l'aéroport, direction l'Inde. Ca me semble tellement surréaliste, et je suis en même temps tellement heureuse... j'en ai eu des frissons d'excitation, quand je me suis aperçue qu'il ne restait que neuf jours. Neuf jours bien remplis, entre mes frères qui sont là (je n'en ai pas parlé, mais c'est ambiance colo à la maison, on est dix, et ça se passe super bien. Et maman serait vraiment heureuse de voir ça. Et on pense très souvent à elle, et cette maison, que je fuis la plupart du temps, aussi remplie, a vraiment sa raison d'être), entre la (...)

Quand même

Et puis quand même, me rendre compte qu'hier je suis allée courir trente minutes, que ça m'a fait un bien fou, que ça m'a empêchée de fumer hier soir, et qu'aujourd'hui je n'ai aucune courbature. Je suis heureuse d'avoir trouvé ça, d'avoir réussi à aller courir régulièrement alors qu'il y a un an c'était tout bonnement impensable. (...)

Merci

Et puis, curieuse, je relis mes écrits d'il y a 10 ans, août 2006. Et me replonger dedans. Bruxelles, puis le départ pour la Scandinavie... 10 ans déjà. Le temps passe à une vitesse folle. Heureuse d'avoir une trace de tout ça. Heureuse de pouvoir me replonger dedans aussi facilement. Merci, JI. (...)

Holidays

Dernier jour de boulot. On y est. Cet après-midi, départ chez mon père pour quelques jours avec les petits. Je suis à la fois heureuse de partir avec eux, dans cette belle maison, avec ma famille, et à la fois angoissée, parce que... ma famille me fatigue. Que j'en ai marre de devoir avoir des enfants exemplaires dès que je suis avec eux. Je me sens un peu obligée d'y aller. Bon, les enfants sont contents, me parlent de "Papi", mais ça me brise le cœur. Papi s'en fout d'eux, Papi ne veut surtout pas qu'on brise sa tranquillité, et les enfants, ne parlez pas trop fort là-bas, et (...)