La bulle de Lili

← Retour au journal

mars 2012

Comment

Je m'ennuie. J'ai toujours dit que si j'aimais ce boulot c'est parce que ça bougeait tout le temps, que je n'avais pas une journée pareille à une autre. Là force est de constater que quand ya zéro client...bah...ya rien à faire. C'est limite oppressant, en fait. Je viens travailler en sachant que je n'aurais rien à faire. Niveau motivation, c'est zéro. Une fois au boulot, je viens ici, je vais sur FB, mes mails, des blogs divers et variés...j'apprends plein de choses sur la maternité...la grossesse...je fais des recherches aussi diverses et variées (et intéressantes) que "taille (...)

Tout va bien

Bon, apparemment les hormones me jouent des tours : je vois les choses en noir, comme la dernière fois, et puis après, ça passe. Là j'attends principalement mardi, pour savoir si tout va bien. J'ai toujours peur qu'on me dise "son cœur a arrêté de battre, Madame, fausse couche". Et puis ma mère, euphorique, l'a dit à toute la famille en Belgique, on y a été pour 3 jours, et ça a été une pluie de félicitations. Je lui avais pourtant dit de rien dire...enfin, c'est loin, ici personne ne sait, et si on le perd elle se chargera de répandre la nouvelle. Ce soir encore une (...)

Dans le meilleur des mondes

Et puis tu sais ya des jours où tu as l'impression que tout s'arrange, avec une étonnante facilité. Hier on a vu le bébé...c'était émouvant. Il a grossi depuis la dernière fois, évidemment, plus que ce que je pensais. Ca fait toujours bizarre de se dire qu'il se développe en moi et que je sens rien du tout...on a vu son coeur battre, c'était rassurant, et vraiment je suis pas redescendue de mon nuage depuis hier. Je m'autorise enfin à me dire que ça y est, c'est sûr, on va avoir un bébé...je sais, je sais, ya des risques de fausse couche encore. Echographie "officielle" dans (...)

Hormones

L'échographie "officielle" est mardi...je compte les jours. J'anticipe, je suis plus optimiste que pessimiste surtout quand je sens ce qu'il se passe dans mon ventre. Et puis j'ai envie d'y croire. Pour une fois. Parce que justement, à chaque fois je n'y crois pas et ça m'arrive quand même. Alors autant être optimiste.... Ca va nous chambouler la vie. Mes hormones ne me font plus remâcher l'aspect financier. La preuve, on signe notre maison vendredi, donc demain, on a un gros emprunt qui déboule, et je m'en fiche. Pas que je m'en fiche, mais je vois les choses différemment. (...)