La bulle de Lili

← Retour au journal

novembre 2009

Au boulot

Pf...j'avais écrit, et j'ai tout perdu. Bref. Je vis des moments pas faciles au boulot, pasque je me mets la pression. J'ai l'impression que personne y croit, à ma promotion. Pour l'instant c'est pas officiel, je sais, mais personne m'en parle, alors que beaucoup sont au courant. La seule qui m'en parle c'est ma chef, et entre parenthèses je m'entends beaucoup mieux avec elle depuis cette histoire. En espérant que ça dure... J'ai hâte que tout ça soit officiel, ça fait un mois et demi que je dois faire mes trucs en cachette pasque personne est sensée savoir que je prends la place (...)

Bis repetita

C'est maintenant que je me rends compte que la tâche va être plus rude que ce que je pensais. Quand on m'a annoncé que je prenais du grade, j'étais super heureuse. Je le suis encore. Mais je me rends compte que j'avais minimisé l'ampleur de la tâche. D'un certain côté, tant mieux : je préfère avoir un challenge à surmonter plutôt qu'une tâche trop facile. En fait je m'en rends compte parce que depuis une semaine ou deux, dans mon travail de tous les jours, c'est-à-dire celui que je fais depuis 8 mois et dans lequel je ne fais quasiment pas d'erreurs, dans ce travail-là, je (...)

Erasme

Hier, je savais pas quoi faire au boulot, alors j'ai relu ce que j'avais écrit. J'aime bien me dire : je faisais quoi, ya trois ans, à cette date là ? et me plonger dans mes écrits, en retrouvant des milliers de petits détails que j'avais complètement oubliés. Il y a trois ans, j'étais en Erasmus, en Finlande. L'un des meilleurs moments de ma vie. J'ai une nostalgie, d'avoir relu tout ça...c'était énorme. J'ai lancé aujourd'hui aux copains une proposition de "revival" là bas, j'aimerais tellement que ça se fasse... J'aurais jamais cru dire ça mais c'est fou comme une (...)

Je vais bien, tout va bien

Et puis bon, je dois bien l'avouer : le bonheur tient finalement à peu de choses. En ce moment tout est parfait. Avec Lui, l'harmonie. Décider de se marier a été un bienfait, ça nous a permis de réfléchir à notre vie future, et on est sereins comme on l'a jamais été. Le bonheur tient à peu de choses. Un panier de légumes tout droit sortis de la ferme. Un canapé d'angle, où on peut se blottir sous les plaids polaires. Un jogging ensemble, le dimanche matin. Des grasses matinées. Des balades main dans la main. Des petits plats, des petits déjeuners, des petits restos. C'est (...)