La bulle de Lili

← Retour au journal

octobre 2009

Finalement j'ai un problème de dents.

Et puis hier soir, au boulot, vu que j'avais pas grand chose à faire, j'ai relu le début de notre histoire. Ca m'a fait sourire, tout ça. J'étais passionnée, j'étais perdue, je ne pensais qu'à toi. Rappelle toi je t'ai dit je t'aime au bout de deux heures au restaurant...on ne se connaissait quasiment pas, et pourtant je ressentais déjà quelque chose d'exceptionnel. Je pense que mon envie de mariage découle naturellement de là, depuis le début j'en suis sûre. Oui, il y a eu des moments de doute, des moments plus oppressants, mais finalement on est toujours restés soudés et (...)

Dans la capitale

Deux petits jours passés dans la capitale. J'avais vraiment pas envie de me lever à 5 heures du matin, j'avoue. Jsuis montée dans le train au radar, jserais bien restée dans ses bras. Mais bon lui il partait le week end faire la fête à P*, c'était important pour lui, et j'allais pas le supplier de m'emmener avec lui. Il s'avère que j'ai bien fait. Jsuis donc arrivée, plein de gens, qui courent partout, j'ai perdu l'habitude, dans ma campagne. Plein les yeux. Je me rends compte que j'observe vraiment tout le monde, là je regardais les styles des filles, leurs chaussures, (...)

Almost

Samedi midi j'étais en train de faire le marché avec mon frère et ma belle soeur, quand il m'a appelé. Il m'a raconté sa soirée, écourtée quand, bourré, il a voulu aller dormir "un petit peu" avant de revenir dans la soirée...évidemment il est jamais revenu, il s'est endormi au bord d'une rivière et a perdu ses lunettes... C'est à ce moment là que je me suis dit que j'avais bien fait de pas y aller. Quoiqu'au moins j'aurais pu le ramener à la maison. Je sais pas. Peut-être que j'aurais plus bu que lui et que j'aurais fini la soirée pire que lui. Il m'a surpris, quand même (...)

Au boulot

Là, je suis au boulot, et je m'ennuie. Quand je travaille du soir, souvent, les trois dernières heures, c'est du flan. J'ai plus rien à faire. Un collègue vient de me dire, "mais t'es sûre que ya pa des trucs que tu peux faire, en plus ?" Bah...oui. Et puis forcément moins j'en fais, et moins j'ai envie d'en faire. Et c'est toujours dans ces moments là que je remets grandement en question mon avenir professionnel. (...)

Où je deviens adulte

On pourra dire que les choses évoluent rapidement, pour quelqu'un comme moi qui aime l'action. Je le savais, que ma responsable directe allait se barrer. Six mois que je suis là, et quatre qu'elle me dit que ma chef est conne, qu'elle en peut plus, qu'elle la déteste, qu'elle vaut mieux que ça, qu'on la respecte pas...et son copain se faisait écho de ça. Bon. La nouvelle est tombée jeudi : elle s'en va, elle a trouvé mieux ailleurs. Et vendredi, ma chef me convoque pour "faire un point". Lili, on va parler de ceci, cela, ton travail, blabla, blabla...Et puis la nouvelle : Lili (...)