La bulle de Lili

← Retour au journal

août 2008

des fois

Je ne sais pas grand chose en ce moment. Je ne sais pas où sont mes priorités, quelles sont mes envies. Des fois j'ai envie de partir, loin, de découvrir d'autres choses, et des fois j'ai envie de rester là, de m'installer avec Mathieu, de mener une petite vie tranquille ponctuée de quelques voyages ensemble. Des fois j'ai envie d'avoir de l'ambition et de me dire qu'à Bac+5 je peux espérer gagner de l'argent. Et que je suis intelligente. Des fois, je me dis que faire de la réception pour un premier boulot c'est bien aussi. Des fois je me dis que je dois réfléchir, des fois je me (...)

Public

Je repasse en public. C'est bête mais quand je suis en privé je n'ai plus la motivation d'écrire, surtout d'écrire bien. Alors même si ma vie est loin d'être passionnante...tant pis. (...)

Je sais, je sais...

J'ai un entretien, j'ai un entretien, j'ai un entretien... C'est bête, hein. Mais j'ai un entretien. Et j'y crois. Et j'ai envie d'y croire. Je me dis qu'il va mal le prendre, vu qu'on avait pas mal fait nos plans sur la comète pour vivre ensemble à P*. Mais ce job...il a l'air top. C'est ce que j'aime dans ce boulot, le contact avec les clients, sans passer tout son temps derrière un bureau. Bon ya les pour et ya les contre. Ya les contre: c'est à Paris, les logements sont chers, c'est loin de P*, il ne veut pas venir vivre ici. Ya les pour: c'est un job qui a l'air super, un bon (...)

La girouette

L'euphorie de l'entretien s'est effacée, petit à petit. Seul reste le stress. J'en ai marre d'être une girouette. Hier je disais, "trop contente je veux ce job quitte à vivre dans un 9 m²". Ce matin je disais, "Mat n'a pas à m'enfermer dans sa petite ville, je dois faire mon tracé". Cet aprem, j'ai eu ma mère au téléphone, et je pense, "bon, et si j'allais quand même à P* ? j'aurais le même salaire qu'à Paris, et en plus j'ai un appart avec mon amoureux". Et P* est au bord de la mer...qualité de vie incomparable. Alors je sais plus trop. Je penche dangereusement d'un côté (...)