La bulle de Lili

← Retour au journal

mai 2008

Ici ou là

Beaucoup de choses à écrire, mais pas là, pas tout de suite. Je suis donc une nouvelle arrivante dans la ville de M*...que j'apprécie énormément, en tout cas pour l'instant (même si ça fait qu'une semaine). On m'avait dit beaucoup de choses sur cette ville, et pour agrandir mes craintes j'avais fait des recherches sur internet, qui avaient confirmé tout ça. Insécurité, violence, racisme, vie chère,...je suis arrivée pleine d'appréhension, surtout envers le quartier décrit comme...bah comme pas top quoi. Et puis je suis arrivée, avec Mat, la semaine dernière. J'ai vu que (...)

Vamos a la playa

Une journée tranquille. Je savoure cet oasis au milieu de la semaine de travail, même si en soi je n'ai bossé que trois jours...je suis allée à la plage, avec Alex, avec qui je travaillais l'an dernier au camping. Ca m'a fait du bien, je sens encore la crème solaire...comme dit Alex, ce qu'il y a du bien ici, c'est que dès qu'on sort du boulot on a l'impression d'être en vacances. Pas la peine de partir loin, on est au bord de la mer, déjà. C'est vrai, c'est super agréable. Sinon...Je sais pas si je travaille lundi. Et si je travaille pas, je vais chez mon père. Je verrais bien. (...)

Mon choix

Bon j'ai plusieurs options pour ce week-end. Deux en fait. Aller à la féria de N*, avec Jenn, son copain, des copains à elle. Ca veut dire y aller en même temps que tout le monde, galérer à me garer, être au milieu de plein de gens, être serrée, voir des gens complètement bourrés, et dormir dans la voiture. Ou alors je reste ici, je fais ma lessive, mon ménage, je vais au marché, je traîne, je vois des filles de ma classe qui viennent d'arriver ici,...je passe un petit week-end tranquille. Je voulais aller passer le week-end chez mon père mais je n'ai pas mon Lundi. Ca (...)

La lecture et Moi

J'ai passé ma soirée d'hier et toute la matinée à finir le bouquin que je me suis achetée mardi, sur un petit coup de déprime. La Valse Lente des Tortues. La suite des Crocodiles aux Yeux Jaunes. Dès que j'ai vu le titre à la Fnac je me suis dit que ça me disait quelque chose. Quand j'ai feuilleté le livre, j'ai vu que c'était les mêmes personnages. J'avais adoré la première partie, j'avais laissé le bouquin à regret, et j'ai adoré la deuxième partie. Et le fait que ça soit fini me déprime un peu, j'aurais voulu continuer encore et encore. Ces personnages sont devenus mes (...)

Puisqu'il le dit...

Le Routard dit de mon quartier que c'est le cœur populaire de la ville, qu'il faut absolument aller le voir. Le Routard dit que certaines mauvaises langues disent que c'est un quartier qui craint, mais que la chaleur de ses habitants est pourtant rare. Le Routard dit que c'est super sympa. Et comme je suis extrêmement influençable, je suis contente d'habiter dans ce quartier, je me dis que décidément j'ai bien choisi. En oubliant presque mes angoisses de "je vais pas rentrer toute seule le soir", de "j'ai mal choisi mon appart", de "mon beau-père a dit que c'était précaire",... Et (...)

Me, myself and I

Je me trouve...pitoyable. Mat a laissé des bières dans mon frigo, en venant la semaine dernière. Du coup, des fois le soir j'en bois une. Bon c'est pas énorme, il en a laissé quatre, il en reste une. Et j'en bois pas plus qu'une. Mais des fois je me trouve pitoyable, à boire ma petite bière, en rentrant du boulot. Et puis là, je rentre de chez Alex chez qui j'ai fait ma lessive (et ma quiche), et j'en ouvre une, tranquille, et après j'ai envie de fumer. Et comme j'ai un paquet de cigarettes qui traîne, en appelant Romain tout à l'heure (il voulait me parler de ses conquêtes), (...)

Happy Like a Bee

Je suis heureuse, parce que j'ai mis mon nouveau tailleur marron ce matin, et que je me suis trouvée jolie dedans. Parce que ce midi en allant manger, j'ai réussi à piquer deux petites madeleines, descendues direct du buffet du petit déj, pour Céline et moi. On a mangé dans le parc, ça m'a fait une vraie coupure du boulot, c'était sympa. Parce que j'ai trouvé une boulangerie mi-locale mi-arabe, que j'ai acheté du même coup une petite pâtisserie arabe et ma baguette de pain, et que j'ai hésité longtemps avant de choisir quelle pâtisserie constituerait mon dessert. Parce que (...)

L'efficacité épuise

J'en suis au point où j'admire les mères de famille qui jonglent entre leur travail et leur famille, qui arrivent à tout gérer en même temps. Moi je rentre du travail, souvent vers 19h, je n'ai qu'une envie, m'affaler devant la télé et dormir, mais non, la vie continue, j'ai des amis, je me force à sortir un peu parce que sinon dans un mois ou deux je vais vraiment me retrouver toute seule. Alors je rentre, je me change, je ressors manger chez Alex ou chez Fanny, je rentre, je dors, et le lendemain c'est reparti. Le week-end, il faut que j'aille au pressing, au marché, faire mes (...)

Mon week-end

Un petit week-end tranquille, en fin de compte. Hier j'étais trop fatiguée toute la journée pour courir ici et là, j'ai rejoint Fanny et Julie en ville, Céline était là aussi. On est allées boire un coup, puis manger dans une crêperie délicieuse, puis boire un coup dans un bar spécialisé en rhums arrangés. Je suis rentrée à minuit, soucieuse pour les gens que je croiserais dans mon quartier, et j'ai passé le trajet du retour au téléphone avec Mat, et tout s'est bien passé. J'ai tapé une mini-crise de jalousie parce qu'il passe tout son temps avec Léa, la copine du coloc (...)

Une plainte continue

Je parle à Brice qui a un super stage dans un palace parisien, j'entends parler d'une copine qui a déjà des dossiers à gérer au bout d'une semaine, une autre me parle de petits déj de presse, ... Et toi Lili tu fais quoi ? Bah moi, aujourd'hui, j'ai passé deux heures à faire l'inventaire des enveloppes et des papiers à en-tête. Puis deux heures à rentrer des chiffres dans Excel. Puis j'ai rangé les factures, ah j'ai aussi affranchi une cinquantaine de lettres. Oui entre ça, on m'a donné trois devis à faire. Voilà. Je me dis que j'ai un stage de merde. Enfin non pas de merde, (...)

Real Life

Aujourd'hui j'ai décidé que mon stage n'était pas si nul que ça. Que oui, rentrer des chiffres dans des tableaux, c'est long, mais ça sert quand même à quelque chose. Et que si je dois le faire c'est parce que ça a été mal fait avant, donc je refais tout bien, j'ai mis le temps mais au moins pour les prochains mois tout est facilité. Et puis j'ai fini le tableau long aujourd'hui, et puis j'ai fait des devis et on m'a pas repris, et puis j'ai parlé de mon mémoire avec une de mes deux chefs qui m'a dit de pas écouter ce que dit l'autre...les deux se taillent dans le dos, c'est (...)

Contradictoire

Aujourd'hui je suis allée travailler en tailleur jupe. Première fois depuis le début du stage, c'est bête à dire mais j'étais un peu stressée. Et si...je filais mon collant ? si ma jupe était trop serrée ? si j'étais ridicule habillée comme ça ? si j'avais trop froid ? trop chaud ? En arrivant, je me trouvais bien, sauf quand je m'approchais trop des miroirs, où là je voyais mes mollets assez gros. Mais bref. Là où mon instinct féminin est contradictoire, c'est que oui j'étais en stress et j'aurais aimé être transparente parce que j'étais en jupe et que j'avais peur (...)

Hier

Hier j'ai passé une bonne journée au travail. Du moins une bonne matinée. Emma n'était pas là, je suis restée avec Emmi. J'ai eu le droit d'aller chercher des viennoiseries, que les clients n'avaient pas mangé lors d'une pause de séminaires (et c'était trop bon !), et Emmi m'a dit que j'allais commencer à suivre des dossiers jusqu'au bout. Elle m'a même fait appeler des clients, pour les relancer, la chose que je détestais faire à Bruxelles mais que je comprends qui est essentielle. Changement dans mon attitude, j'ai limite sauté de joie hier quand elle m'a demandé si je me (...)

J'aime pas.

Week-end fini, et une sensation de stress, un peu. Hier, ma carte est refusée chez Orange, quand je veux recharger mon abonnement, puis au restaurant que je fais avec Océane et son copain. Aujourd'hui, je tente de retirer de l'argent, pour les rembourser, et le distributeur avale ma carte. J'aime pas ça, j'aime pas ça, je suis en stress, j'ai l'impression d'avoir trop dépensé, ou je sais pas, mais j'aime pas ça. (...)

Dix mille trucs

Pendant la journée, j'ai toujours dix mille trucs à venir écrire ici. Et puis le soir arrive, je rentre chez moi, je suis fatiguée, et j'oublie mes idées brillantes. Ca m'énerve. Aujourd'hui Emma n'était pas là, j'ai plus fait ce que j'aimais, et je dirais que je commence à être à l'aise. Je commence seulement. Bon ça fait un mois que je suis là, il serait peut-être temps...enfin jme dis que le prochain boulot, ça sera fingers in the nose. J'espère. Encore pas mal de trucs administratifs, quand même. Il fait moche, je suis allée au boulot sous la pluie, sans même assez (...)

Ma journée

Il pleut, et cette ville n'est décidément pas faite pour le mauvais temps...le vent en plus complique pas mal la tache...choisir entre la survie du parapluie et être sèche ! Aujourd'hui, journée longue, mais j'ai fait des choses sympa au boulot. On change d'enseigne, alors je dois changer tous les visuels, tout ça, aider à préparer la réunion commerciale de la semaine prochaine, et en parallèle, toujours de la prospection, je sais pas si je m'habitue ou si les gens sont plus sympa mais j'ai eu plus de résultats que d'habitude...ça me plaît (d'avoir plus de résultats, pas de le (...)

Bref

Ma voisine est encore rentrée à 4 heures cette nuit, avec des amis. Zont parlé jusqu'à 7 heures. Yen avait un particulièrement virulent, qui parlait plus fort que les autres...si j'avais voulu je pense que j'aurais pu suivre la conversation. Et à 7h10, mon réveil sonne, je les entends mettre de la musique de l'autre côté du mur, je vais prendre ma douche sans me priver de radio, et le temps que je ressorte et que j'éteigne la radio, grand silence derrière. Jme demande si ils ont pas fait exprès de parler pendant 3 heures très fort pour me faire ch*er. En même temps faudrait (...)