La bulle de Lili

← Retour au journal

décembre 2007

Heureuse

C'est rare, les moments comme ça, où tout va bien. Je n'écris plus beaucoup, je le sais. Je pars demain en Espagne voir Matt, passer cinq jours là-bas. Et pour une fois j'ai vraiment hâte. Il me manque, on a passé deux semaines ensemble, et je n'arrive pas à m'habituer à dormir toute seule. J'ai un stage de fin d'année...dans un super hôtel d'une super chaîne dans le Sud...enfin je le vois comme ça, et je suis super contente (que de super !). Ca paraissait mal parti, un entretien avec eux, mais ils en avaient beaucoup, des entretiens, déjà quatre personnes que je connaissais. (...)

Argh

Je suis énervée, contre moi-meme. Ce matin, je bossais sur mon ordi, chose assez rare pour etre considérée, et voilà que mon ordi bugge et que je perds tout. Ca n'était que trois pages, mais ca a mis le feu aux poudres. La goutte d'eau, comme on dit. Il y a que je suis malade, une angine, il y a que la coloc de Matt écoute toujours la meme musique, en boucle (une seule chanson, ca commence à me taper sur le système), il y a que j'ai l'impression d'etre Audrey Tautou dans l'Auberge Espagnole: la copine qui vient de France et qui n'accepte pas l'année Erasmus de son copain, qui en a (...)

Du mieux

Ca va mieux. Une journée de passée, des choses faites, bref, tout va mieux. Prendre l'air m'a fait du bien, aussi. On est allés se balader au bord de la mer, tout à l'heure. C'est magique d'être ici, au soleil, en pull et lunettes de soleil, à marcher sur le sable, et me dire que chez moi il ya 80 cm de neige et que la saison de ski va commencer. Et j'ai vraiment pas envie de repartir demain. Je suis tellement bien avec lui. Dans ses bras. On devient de plus en plus complices, on rigole pour un rien, on aime être ensemble. Ca fait neu-neu...mais je pensais pas que ça m'arriverait un (...)

C'est pas bien

Je viens de faire quelque chose de pas bien: aller sur sa boite mail et regarder qui lui a écrit. Histoire de m'assurer que tout va bien. Je suis vraiment bête de faire ça, parce que j'ai une totale confiance en lui. Et puis il ouvre toujours ses mails devant moi, je sais tout de sa vie...pourquoi je fais ça ?...j'ai toujours eu un tempérament à vouloir tout contrôler. Là c'est peut-être trop. Ne plus le refaire. Je n'ai aucun droit de m'immiscer comme ça dans sa vie. (...)

Rien à dire

Je suis rentrée à la maison, hier soir. Depuis quelques jours j'avais vraiment envie de rentrer. Je ne sais pas pourquoi. Etre chez moi, me faire dorloter par ma mère, qui prend tout en charge, ne rien avoir à penser, fuir la fac et ses ennuis. Là, ça va. Je suis bien chez moi. Mais il faut quand même que je finisse un dossier, que je bosse sur deux autres. Jeudi, je pars rejoindre Matt, faire Nouvel An ensemble. Je ne sais même pas pourquoi j'écris, je n'ai rien à dire. A part qu'ici il fait très froid, mais au moins ça nous garde bien la neige. (...)

Je le pense

Je ne sais pas pourquoi, à des moments donnés, j'ai besoin d'être chiante avec lui. Tout va pour le mieux, pourtant, il m'a même dit qu'il voulait vivre avec moi. Que plus le temps passait, plus il avait envie d'être avec moi. Et je crois que je ne comprends pas trop, je suis tellement chiante... Hier soir je lui en ai voulu de vouloir raccrocher parce qu'il rejoignait ses copains dans un bar. Merde, on habite à 600 kilomètres de distance, pourquoi je suis comme ça ? en plus j'ai totalement confiance en lui. Mais c'est plus fort que moi, quand il est à P*, il m'a tellement (...)

Chaque année

Chaque année, c'est pareil, je n'attends pas spécialement Noël, je trouve que les magasins sortent trop tôt leur armes, des cadeaux en novembre, enfin, on y pense pas...et chaque année je me fais avoir, Noël est sur le pas de ma porte, et je l'ai pas vu venir. Chaque année, finalement, je commence à me dire que Noël c'est pas si mal que ça, et attendre la soirée avec impatience. Je veux mes cadeaux, je veux bien manger, je veux l'Esprit de Noël dont ils arrêtent pas de parler (dans les pubs Kinder, dans les films, dans les magazines...), je veux les carillons dès que je me (...)

Le probleme

Je l'appelle, je suis sortie exprès de chez mon beau-père, à -15, pour l'appeler, et il est en pleine soirée, avec 20 personnes chez lui, alors je comprends qu'il faut pas trop que je traîne. Alors comme j'avais plein de choses à lui dire mais que j'ai pas envie de lui dire sous la pression, je me renferme, je dis "mh", "ok", "cool", et puis voilà. Et je deviens chiante alors qu'à la base j'avais juste envie d'entendre sa voix. Je voulais juste savoir comment il allait. Et de le savoir avec plein de gens m'énerve, parce que moi, j'ai pas passé une super soirée. Parce que moi, je (...)

Mes pieds

Ca va mieux qu'hier. Ce matin un homme m'a massé les pieds. C'était un podologue, certes, mais ça fait vraiment du bien. Il me les a réparés (après un été en sandales, et les pieds dans la piscine, ça faisait longtemps qu'ils attendaient ça). C'est fou comme quand on prend soin de moi, j'aime ça. Sinon, aujourd'hui, dernier jour à B*. Demain je pars pour P*, où je rejoins Matt après dix bonnes heures de train. Ah ça, j'aurais le temps de réviser mes partiels...Je suis contente d'y aller, et comme d'habitude, j'appréhende, mais bref, pas de pensées négatives aujourd'hui. (...)