La bulle de Lili

← Retour au journal

octobre 2007

Juste...

Je n'écris plus, faute de temps, faute de moyens...mais je vais revenir un jour ! ce week-end, surement... (...)

Liste non exhaustive

Allez, je m'y remets. Parce qu'en plus j'ai beaucoup de choses à écrire. Je commence par où ? Je pense que je vais tout résumer...et essayer de reprendre petit à petit le fil du journal. - mon séjour en Espagne, au début du mois, aussitôt mon escapade à Paris terminée...je ne sais pas ce qu'il s'est passé, je suis arrivée là-bas en étant énervée, et j'ai passé ma semaine en faisant la gueule. Tout en m'en voulant de lui en vouloir pour je ne sais quelle raison ... bref, aux rares éclaircies, j'étais heureuse avec lui, mais trop souvent soûlée. Il me disait un truc qui (...)

Une histoire d'argent

Le week-end dernier, je suis partie en week-end chez mon frère, revenu de son île lointaine, dans un port du Nord de la France. Surprise organisée par sa femme pour les 30 ans de mon frère, surprise qui a très bien fonctionné. Ils habitent dans une jolie maison, typique de là-bas, les bébés sont heureux, bref, tout va bien. Dès mon arrivée, ma belle-soeur m'a fait remarquer que ma nouvelle coupe de cheveux ne m'allait pas du tout. "Faut être réaliste, là, ça te va pas". A mon frère qui proteste en disant que si, lui il trouve que c'est joli, elle répond "oh ! c'est pas (...)

Simplement

Je ne saurais pas comment l'exprimer, mais des fois, je t'aime plus que tout. Je fais des faux pas, je le sais, et tu es toujours là pour me rattraper. Des fois j'ai l'impression d'être une gamine, qui teste sa mère, en faisant des crises, en partant plus loin que prévu, pour voir si sa mère réagit. A dire des choses qui blessent, voir si quelque chose se lit sur ton visage. Et quand je me rends compte que oui, mes actes comptent pour toi, je reviens vite vite, les larmes aux yeux, en m'excusant, en te disant que je t'aime, si, crois-le, parce que c'est vrai. Crois-le, parce qu'en (...)

J'avoue

J'avoue, à la base, je ne suis pas une grande amatrice de rugby. Je suis en contact avec ce sport depuis très longtemps, puisque mon frère Patrick y joue depuis l'âge de 13 ans environ, mais tout ce que je comprenais dans ce jeu c'était principalement des gens qui se tombaient dessus sans arrêt et mon frère qui revenait généralement avec un bleu, une bosse, une entorse, ce qui avait généralement le don de faire angoisser ma mère à chaque début de match. On allait regarder mon frère jouer, on se mettait au bord du terrain; il y avait un talus, on voyait tout d'en haut. Les (...)

il est là

Comme d'hab, il est là, et moi je me pose des questions. Je me les pose dans ma tête, pas devant lui. Je me demande si je suis vraiment faite pour lui.Je me demande si notre histoire va tenir le coup, avec cette distance. Je le vois, et je suis heureuse, je suis bien avec lui. Vraiment. J'ai même été surprise, mercredi, d'être aussi heureuse de le voir. Je ne suis pas extatique quand je pense à lui, je n'ai plus cette boule au ventre. Je suis juste bien avec lui. Est-ce que ça veut dire que je ne l'aime pas ? ou que j'ai pris l'habitude d'être avec lui ? Je crois que je me pose (...)

Bienvenue...

Bienvenue dans le monde des adultes, Lili. Le monde où tu te rends compte que l'argent, ça part très très vite. Le monde où tu dois te débrouiller toute seule pour trouver un stage. Le monde où tout le monde se bat pour trouver le même stage que toi, alors il faut te dépêcher... Le monde où tes amis trouvent du travail, les uns après les autres, ce qui est bien pour eux, mais flippant pour toi (bah oui, quoi, on devient des adultes...) Bienvenue. T'es sûre que t'as envie de rester ? (...)

Don't rain on my parade

Bon, je confirme, quand tout va à peu près bien, on n'a plus trop le temps, ni l'envie, d'écrire dans un journal. Et c'est con, parce qu'en soi, je vis autant de choses, voire même plus que quand je suis moins bien. Et c'est con aussi, parce que ya des moments où ça va pas trop, et j'aurais bien envie d'écrire, mais j'ai pas d'ordi chez moi à C*, alors je dois attendre d'être revenue ici, à B*. Dans deux jours, je pars avec Lia à Prague, passer quelques jours. J'espère, mais je pense, que ça va être sympa. On a les mêmes points de vue sur les voyages: se lever tôt, marcher (...)

Ce matin

Aujourd'hui, grande motivation: je suis allée courir ce matin. Ca paraît anodin; venant de moi c'est un gros effort. Je suis une anti-sportive de base, une fille paresseuse qui n'aime pas se bouger, qui devient rouge et essoufflée au moindre effort, et qui pourtant, habite dans une station de ski et a des amis sportifs, voire très sportif. C'était la situation initiale, à laquelle vient se rajouter maintenant un copain sportif. Bon. Et puis il y a une semaine, je me suis rendue compte que je ne rentrais plus trop dans mes pantalons. Que je me suis épaissie, lentement et sûrement. (...)