La bulle de Lili

← Retour au journal

février 2007

Rapide

Un écrit qui sera rapide. De retour à C*, comme l'an dernier, on ne passe pas une seule soirée chez nous. Plus calme que l'an dernier, beaucoup moins de gens que l'on connait, entre ceux qui sont partis et les nouveaux arrivés au premier semestre. Mais bon, on apprend doucement à faire connaissance. Ce matin, en amphi, une fille avec qui j'ai fait connaissance m'a dit "ah oui toi on m'a dit que tu étais sympa". C'est gentil, non ? Sinon...je voulais descendre dans le Sud ce week-end. Sous prétexte de voir Kathi, l'Autrichienne, qui y sera aussi. Avec une peur de voir enfin Peter. (...)

Bon

Bon. J'ai toujours plein de choses à écrire. Et après, j'arrive là, devant ce truc blanc, avec plein de gens que je connais autour de moi, et je ne sais plus quoi dire. Deux semaines que je suis ici quasiment. En deux semaines, j'ai passé une seule soirée toute seule chez moi, hier, où j'ai joué à l'associale...j'avais juste envie d'être un peu seule. En rapport aussi avec mon père, qui a dit qu'il s'en fichait que je ne l'appelle plus. "Ca lui passera". Bon. Je me passerais de lui. Sinon, soirées passées entre copines, à se raconter un peu ce qu'on a fait, soirées à faire (...)

Chimère

Pas trop le temps d'écrire, je continue dans ma lancée, à me sociabiliser plutôt que de passer plein de temps sur Internet. Et puis dans une semaine je suis à B*, j'aurais le temps de revenir un peu par ici. Juste pour dire que mon week-end ne s'est pas passé comme je l'avais prévu: beaucoup de kilomètres et de temps à conduire seule, trop de temps, trop de réflexion, Marianne malade, une gastro, donc je me suis retrouvée seule, et un Peter trop occupé pour me consacrer une heure...c'est bon, j'ai compris, ça restera définitivement une chimère, et j'en suis rassurée, je ne (...)

le 17 février

Demain, j'ai 22 ans. C'est la première fois que je vois arriver ce jour avec inquiétude. A chaque anniversaire, je suis contente de grandir. Ca doit être parce que tous mes amis ont un an de plus, j'avais l'habitude de dire que comme ça, je les rattrapais. Mes 18 ans, je les ai attendus comme jamais. La voiture, le permis, la liberté, pouvoir voter, c'était frustrant d'avoir 17 ans et de ne pas pouvoir rentrer dans certains bars, et d'en priver d'autres personnes. Mes 20 ans ont également été très symboliques, plein de jolis cadeaux, l'impression de grandir encore un petit peu. (...)

Ma Saint Valentin

Cette année, ma Saint Valentin, je l'ai passé au Quick. Avec Lorraine. Je sais pas, cette journée, elle me soûle, et chaque année, ça me soûle un peu plus. Chaque année, je l'évite, je la blasphème, c'est pour les abrutis, les neu-neus, et chaque année, j'arrive quand même à me dire "et voilà, encore seule pour la Saint Valentin". Alors que je suis la première à me moquer des restaurants, fleurs et chocolats. Alors mercredi, quand Lorraine m'a dit avoir envie d'un Quick, j'ai dit que j'étais d'accord pour l'accompagner. En soi, c'est symbolique, de dire qu'on a fait la (...)

Fuis-moi, je te suis

J'ai l'impression que quand je m'éloigne des gens, ils reviennent par eux-mêmes. Quand j'en ai marre de faire des efforts, et que je laisse tomber, ils reviennent tous seuls. Romain, exilé aux Etats-Unis, qui depuis quelque temps me prête beaucoup attention. Bon, lui, c'est différent, je pense que c'est parce que ça va pas fort avec sa copine. Mais quand même, il s'enthousiasme quand j'émets l'hypothèse d'aller le voir en juin (alors que ya deux mois c'était "euh je sais pas si ma copine sera d'accord"), fait déjà des projets, me demande mon avis quant à son orientation, bref, (...)

On verra

Un gros pas dans ma vie, que je viens d'effectuer. Certes, par mail, mais c'est mieux que rien. Mon père vient de m'appeler, et on avait strictement rien à se dire au téléphone. Je l'entends m'écouter, je m'énerve un peu, pas facile de raconter sa vie, alors que je l'ai pas au téléphone ni vu depuis le 6 décembre. Pas facile de faire semblant que tout va bien, comme si on s'était eu au téléphone la veille. Alors au bout d'une minute ou deux, la conversation est finie. Me laisse avec des larmes aux yeux. J'ai décidé d'écrire un mail. Le voilà. Papa, Je sais que je n'ai pas (...)

Au Casino

Ma soirée d'anniversaire aura été plus joyeuse que prévu. Resto avec ma mère et mon beau-père, au Casino. Je n'y mets pas les pieds souvent. Le restaurant est souvent vide, et c'est dommage, parce qu'on s'est régalés ! Je garde un très bon souvenir de ma fondue au chocolat, en dessert (au diable l'avarice). Puis on est allés jouer un petit peu, 10€ chacun, et j'ai découvert l'appât du gain...à un moment, je devais bien avoir 30€, mais envie de voir si je peux encore gagner, alors je rejoue tout...normal, m'a t-on dit. Du coup, on est repartis les mains vides. Mais petite (...)

Aujourd'hui...

Aujourd'hui... J'ai été dans un hôtel de B* pour établir quelle sera ma mission consultant chez eux. Un hôtel trouvé grâce à un ami, qui y a travaillé en saison. Un hôtel charmant, vraiment, qui ne comprend pas trop les raisons de son manque de succès -c'est là que j'interviens. Une grosse mission, un défi, carrément à relever: je vais leur faire un audit. Je ne suis pas sûre de pouvoir le faire, mais je suis bien intéressée, et je me dis que je dois en être capable. Je vais tout faire pour réussir. Ca me plait. Sinon, aujourd'hui, j'ai eu une réponse de mon père...je (...)

Hier soir

Hier soir, Brice m'a finalement envoyé un message pour me dire dans quel bar il était. Après trois minutes d'hésitation (genre "jsuis bien devant mon ordi quand même") je me décide, et j'y vais. J'étais un peu stressée en y allant. La dernière fois que je l'ai vu, c'était mi-mai, quand j'étais partie de chez lui frustrée et en colère, en claquant la porte. On s'était reparlés depuis sur msn, mais rien de vraiment concret. J'arrive dans le bar, je le cherche des yeux, et quand je le vois, j'ai vraiment l'impression que je vais dire un cliché, mais je ne vois que son regard (...)

Souvenirs

Je viens de développer mes photos. Celles de l'an dernier, quand j'étais à C*, celles de la Finlande, et de tout ce qui s'est passé là-bas. J'étais impatiente de les avoir. Je n'ai pas pu m'empêcher d'ouvrir la pochette dans le magasin, de regarder les photos sur le champ. Et de sourire. Un immense sourire, et de l'émotion. Même si je les connais déjà, ces photos, qu'elles sont sur mon ordinateur, et dans ma tête, je ressens quand même toujours quelque chose de différent quand je les ai entre les mains. Je peux les toucher, elles existent. Elles sortent de mon ordinateur pour (...)

En fin de compte

Bon, après mure réflexion, je crois qu'on va conclure que c'est moi qui lui ai sauté dessus. C'est moi qui ai mal interprété ses regards, il ne devait vouloir que de l'amitié. D'où cette gentillesse que je ne lui connaissais pas trop, d'où ces confidences sur nos histoires de l'an dernier -puisque c'est du passé, on peut en parler-, d'où sa satisfaction que je connaisse son "crew" -selon ses mots. C'est moi qui ai dû lancer le truc, en laissant traîner ma main sur sa cuisse un peu trop longtemps, en frôlant ses doigts de manière hasardeuse. Au fond, il ne devait pas en avoir (...)

Gamine

J'ai donc maintenant 22 ans, et j'ai encore l'impression de n'être qu'une enfant. J'explique. Mon frère vient de rentrer, et me taxe de capricieuse. Parce que hier soir, je n'ai pas voulu manger le steak servi à table. Pour ma décharge, j'ai pris l'habitude de manger léger le soir, et normalement, avec ma mère et mon beau-père, on ne mange que salade, soupe, jambon, des trucs assez light. Et là, Patrick arrive, il faut manger du steak. Et j'aime pas le steak, de toute façon. Je dis "non", ma mère dit "bon, très bien", mon frère crie au scandale. C'est vrai que je n'aurais jamais (...)

La Flemme

Quand je vois du courrier dans la boîte aux lettres, si je ne vois pas de lettre pour moi, je ne prendrais pas le courrier. Ca m'ennuie de vider le lave-vaisselle. Alors que bon, quand je le fais, ça me prend deux minutes. J'ai cinq numéros gratuis sur orange, j'y ai mis celui de Lia, mais comme entre temps elle a changé de numéro, il faudrait que je les rappelle pour changer moi aussi, mais je ne le fais pas. Et ça fait deux mois. Quand je suis dans le salon, et que ma mère m'appelle de l'autre bout de l'appart, en me disant "viens voir", je râle intérieurement. Je me plains parce (...)

Heure après heure

Ma journée de samedi est passé super rapidement, comme je l'avais prévue. 12h00: crise avec mon frère, qui veut que je lui prépare à manger, une ratatouille, comme j'ai pas envie de cuisiner on finit au MacDo. 15h00: Marie m'appelle, je les rejoins, elle, Jules et Jiloo, un copain qui remonte pas souvent du Sud. On va se balader dans la vieille ville, puis café au soleil dans une véranda, et vers 19h on décolle. 20h00: avec Marie, on retrouve Jennifer et Lionel, pour aller manger. Lionel amènera Florent, un ami à lui que je connais, et on passe une excellente soirée dans une (...)