La bulle de Lili

← Retour au journal

décembre 2006

21

Le compte à rebours a commencé...21 jours. Je m'en suis rendue compte ce matin.Chouette, premier décembre, je peux commencer mon calendrier de l'Avent. Mais attends, si on est le 1 er décembre, ça veut dire qu'il me reste...3 semaines, exactement. Dans trois semaines je serais dans l'avion pour rentrer. Pour pas revenir. Pour repartir en France. Mon beau-père m'a demandé si je comptais les jours. Je sais qu'à partir d'aujourd'hui, je vais les compter. Mais pas dans la même optique que mes derniers jours en Italie, où je voulais vraiment rentrer, non, là c'est plus dans l'optique (...)

Aujourd'hui

Aujourd'hui journée sympa passée à essayer de travailler (hem) et à aller sur une petite île voir un marché de Noël...yavait pas grand chose mais passé un très bon aprem quand même, en compagnie de Katha et Barbara. Sabine et Julia étaient là aussi mais ont décidé de partir plus tôt. On marche sur l'île, on court pour attraper le ferry, et on va boire un café dans un café super sympa qui ressemble à une petite maison de poupées. Puis shopping pour le dîner, j'avais envie de tomates-mozza, j'ai été servie...et puis on prend le bus, on tombe sur un gars bourré qui essaye (...)

Ma résolution

Bon ben voilà, dimanche matin, Flo est parti. Ca y est. Hier soir j'étais vraiment partie pour sortir qu'un petit peu, a couple of drinks. Tu parles, je suis rentrée à 5h30, et j'ai trop dépensé en bières, et j'ai trop fumé aussi. Suis allée d'abord boire un coup chez Flo, avec son pote Marc, qui est arrivé mardi d'Allemagne pour la semaine, et qui je l'avoue est plutôt pas mal -bref. Sabine nous rejoint, et on part au Mollys vers 23h. D'autres personnes nous y rejoignent, Lucas, sa copine, Lena, et Andrea, l'espagnole que je connais pas vraiment mais que j'apprécie beaucoup. 1 (...)

Perception

Question en cours de pseudo-psycho, l'autre jour: comment croyez-vous que les autres vous percoivent ? Je pense que les gens qui me voient pour la première fois, sans m'entendre parler, juste comme ça, me prennent pour une fille sérieuse, parce que je ne souris pas spontanément. Et j'ai toujours l'air de penser. Ils me prennent aussi pour une fille arrogante, parce que je les regarde, sans sourire. Sans aller leur parler. Ce qu'ils prennent pour de l'arrogance est en fait de la timidité, mais ça ils l'apprendront plus tard. Je suis pas une fille sur qui on se retourne dans la rue, je (...)

Date clé

J'ai des dates clés. Aujourd'hui, c'en est une, c'est l'anniversaire de Marie. J'ai des dates clés, comme ça, à chaque fois que je pense à la date, je l'associe forcément à une personne. Aux anniversaires des personnes, par exemple. 4 décembre, je peux pas faire autrement que de SAVOIR que c'est l'anniversaire de Marie. Dès que je vois écrite la date, ça me vient à l'esprit. D'autres dates clés: 6 décembre, 25 décembre, 20 janvier, 2 février, 4 février, 17 février, 25 février, 1er mars, 9 mars, 15 mars, 10 juin, 19 juin, 8 juillet, 30 août, 25 septembre, et je crois que (...)

Courbatures

C'est fou, ça. En me réveillant ce matin, je me suis rendue compte que j'avais des courbatures aux fesses. Oui, je sais, ça semble absurde, et pourtant c'est vrai. Et pourtant j'ai fait aucun sport ces derniers jours...les seules choses que j'ai faites, c'est aller en ville à pied, deux heures de marche, mais bon, ça m'a jamais fait ça, et c'était vendredi, et...danser et sauter toute la soirée samedi. Jsuis tellement pas sportive que ça me fait des courbatures aux fesses, de danser, apparemment. Tsss...on aura tout vu !! Et le pire, c'est qu'à chaque fois que je requière mes (...)

Je sais pas

Je suis pleine de contradictions. Ya un mois, j'aspirais globalement qu'à une chose, rentrer chez moi, me poser pendant un an et demi au moins, ça me rassurait, enfin me poser ! et là, je dis quoi ? que j'ai plus envie de rentrer, que je finirais bien l'année ici. Bah oui. Je suis pas si mal ici. Et un peu peur de rentrer...me rends pas trop compte que ça fait déjà 4 mois que je suis ici. Ya quatre mois je me suis promis à moi-même d'arrêter de vouloir aller à Bruxelles, puisque j'y ai passé trois mois assez morts cet été, que même si j'adore la ville je dois avouer que j'y (...)

Et en plus

Parce qu'aussi, je crois que je suis une fille toujours envieuse de ce que les autres ont ou font. J'ai visité le blog de Laure, une française d'ici, et je regarde ses photos. Yen a un tas. Et plein de photos de soirées, avec les autres français, que je vois quasiment jamais. Et d'autres gens que je connais pas forcément. Et moi, je me dis "mais pourquoi moi je me suis pas amusée comme ça ? pourquoi ils ont l'air de s'amuser plus que moi ? ils ont l'air tellement cool, tous,..." Et je le sais, que c'est complètement débile, parce que ces gens, quand je suis avec eux en soirée, je (...)

Mon écriture

J'écris de moins en moins. Pas ici, non, je veux dire de ma vraie écriture. Dans ce pays, c'est fou, tout passe par internet, les ordis, les mails. Quasiment pas un devoir de rendu de mon écriture manuelle. Du coup je crois que je perds l'habitude d'écrire. Et pourtant, les rares moments où j'écris, je me dis que j'aime vraiment ça. J'aime mon écriture. J'ai une écriture qu'on peut appeler écriture de fille, ronde, avec des lettres que je suis la seule à écrire, mes M par exemple sont très reconnaissables. Une fille de ma classe m'a dit qu'à force d'écrire par ordi, elle (...)

Au nom du père

Un mot de lui, et j'ai les larmes aux yeux. Dit sur un ton un peu dur, et je lutte pour pas que ma voix me trahisse. Mon téléphone a sonné, ya deux minutes. Tiens, la sonnerie de Papa. Ma demi-soeur au bout du fil, qui fait une rédac d'anglais, qui me demande un truc. On parle deux minutes, et elle me passe mon père. Bonjour, papa, ça va ? oui, moi ça va...t'as pensé à l'anniversaire des petits ? Et là, je sais pas pourquoi, il se raidit au bout du fil, me dit "pourquoi ?", j'ai peur qu'il ait mal interprété, je lui explique que ses petits-enfants ont aujourd'hui un an, tu les (...)

Blabla

Me rends compte que depuis quelques jours je m'enfonce dans un ennui, dans une envie de rien faire que de me lamenter sur mon sort et sur mon prochain départ. Je me complais dans une espèce de nostalgie mal placée puisque je ne suis pas encore partie. Je passe des journées devant cet ordi, ou chez moi, sans sortir, parce que bon, je sais pas trop quoi faire dehors. Je me sens pas bien, je me sens grosse, les photos de samedi soir arrangent rien. Le coup de fil de papa arrange pas les choses. Je sais que demain dans le train je passerais la plupart de mon temps à écouter des chansons (...)

Back

De retour de quatre jours dans le Nord...quatre jours magiques, où je me suis sentie l'âme d'une gamine de 4 ans, avec cette neige, avec ces promenades, avec ce froid vivifiant...avant que la pluie ne fasse son apparition, dommage. Mais bon, 4 jours géniaux. Et c'était mon dernier voyage...celui que j'ai prévu depuis le début, en me disant, en octobre, "quand je reviendrais du Nord, ça sera la fin"...et ça y est, j'en suis revenue, du Nord, et je retarde autant que possible le moment de penser à faire mes valises...mais ça arrive, Lili, tu le sais...11 jours... (...)

Ceux

Il y a les garçons que je considère directement comme des amis, sans même aller plus loin. Parce que je les connais depuis très longtemps, parce qu'ils sont casés, parce que c'est comme ça, et que je vois pas comment je ferais pour les considérer autrement. Il y a ceux pour qui je me pose la question. Est-ce que j'aimerais être avec lui ? il est gentil, il a tout pour plaire, mes parents l'aimeraient bien. Mes copains me taquinent avec lui, pourquoi pas...mais je finis toujours par me dire que si j'hésite, c'est que j'en ai pas vraiment envie. Parce que yen a pour qui j'hésite pas, (...)

les Derniers

Ca y est, je suis rentrée dans cette phase des Derniers. C'était ma Dernière Lessive. C'est la Dernière fois que je vois ce prof, que je vais à ce cours. Demain c'est mon dernier exposé. Ma Dernière soirée à l'O*, mon Dernier week end ici. Et je me sens bizarre, parce que j'ai pas envie de partir, et en même temps, le matin quand je me lève, ma première pensée c'est : "9 jours". 9 jours dans le sens "putain pas envie de rentrer" mais aussi 9 jours dans le sens "dans 9 jours je suis chez moi, avec mes amis". Je sais plus quoi écrire. J'ai faim. (...)

SuperWoman

J'ai été super active toute la journée, je sais pas ce qu'il se passe. Levée pour aller en cours à 8h, cours qui ne commence qu'à 9h (et moi légèrement énervée), pour finir à 9h30. La tentation de retourner me coucher est grande, mais non, je résiste, et m'attelle à toutes les tâches que je dois accomplir: faire ma lessive, décider ce qui ira dans le colis que je dois renvoyer en France (car comme d'habitude, je suis en surpoids de bagages, et cette année, j'anticipe), aller chercher ma lessive trempée, bouger les meubles dans ma chambre pour que l'étendard (l'étendoir ?) (...)

Pas envie

Ca y est, je reviens dans ma période "j'ai pas envie de sortir". C'est aussi parce que dans le Nord j'ai dépensé beaucoup, et là je veux me limiter un peu. Comme j'explique à Lia via Internet, vu que j'ai pas envie de sortir, j'ai envie de rentrer. Aller me coucher vite le soir, pour être au lendemain, et approcher du jour du départ. Et c'est con, parce que je le regrette déjà, ça. De pas savoir dire au revoir. De pas réaliser que je pars pour toujours, d'ici. Que je reviendrais pas. Et cette culpabilité à pas faire la fête, avec les autres, ce soir. En même temps, je dis "les (...)

Good day

Bonne journée aujourd'hui. Etre active hier m'a plu, j'ai donc recommencé aujourd'hui. Ménage ce matin -pendant que l'eau du thé bouillait, tant qu'à faire, autant faire deux choses en même temps-, révision pour mon exposé de cet aprem, et puis lecture. A midi, je vais à l'école avec Sabine, on prépare notre exposé, en compagnie de Thomas, notre collègue d'ici, qui se révèle sympa, en dépit d'une approche un peu distante. C'est dès que j'ai découvert qu'il était venu étudier à C* il y a deux ans et qu'on a découvert que la pizzeria en bas de chez moi était son resto (...)

De vie ou de mort

Mon dilemme de la soirée, c'est: je reste brune ou je me refais un peu blonde ? je dis un peu, parce que dans mon cas, c'est surtout éclaircir le tout avec des mèches. Parce que ce matin, je suis tombée sur des photos de l'Italie de l'année dernière. Blondifiée, souriante, un poil bronzée, j'étais radieuse. Et si je me souviens bien, l'année dernière, j'avais du succès... Et puis en revenant, en décembre, j'en avais marre des 70€ passés chaque mois chez le coiffeur pour les refaire, je me suis faite brune. Je me souviens des réactions, ma belle-soeur, "je te préférais (...)

Mon énergie

J'ai une énergie à revendre, en ce moment, je sais pas ce qui se passe. A 9h j'ai attaqué le ménage complet de l'appart, et voilà, 10h48, j'ai fini, j'attends que ça sèche, et puis après je me prépare et j'irais à pied à l'école. Parce que le soleil brille, dehors...qu'il n'y a toujours pas de neige, alors j'en profite. Une heure de marche dans la forêt, avec de la bonne musique dans les oreilles, que demander de plus... Heureuse. (...)

le français m'a joué des tours

Encore une super journée hier. Ma balade dans la forêt était sympa, et on a bien bossé tout l'aprem sur ce dossier à rendre. Hier soir, je rentre donc chez moi, vais pour prendre le train, la musique en accompagnement. Je vois en face de moi sur le trottoir un petit garçon et sa maman, que je vais croiser, et je vois le petit garçon chanter quelque chose à tue-tête; que je n'entends pas, puisque j'ai UB40 dans les oreilles. Et puis, quand je les croise, je vis le moment au ralenti: au moment où il passe à côté de moi, j'entends les paroles: "mon beau sapin, roi des forêts,.." (...)

Babyfoot

Hier soir, une soirée étonnament sympa. Lucile et Guillaume, le couple qui vient de la même école que moi, m'avaient invité pour fêter l'anniv de Guillaume et de Chloé, une autre française. Une vingtaine de personnes invitées, prière d'emmener quelque chose à manger. J'exulte: je fais une quiche !! Ma quiche avait l'air encore meilleure que mon premier essai, c'est-à-dire qu'elle ressemblait vraiment à une quiche, contrairement à l'autre. Et tout le monde m'a félicité. Hihi. Un grand buffet, donc, et puis des gens sympa, une petite soirée tranquille. Lucile et Guillaume (...)

Perdre mon temps

Pf... Pleine de bonne volonté, je dis à Lena que vu que j'ai pas fait grand chose pour le business plan qu'on doit rendre mercredi, je veux bien faire "l'executive summary". Le problème c'est que je sais absolument pas comment faire, un executive summary. Que d'après mes sources (internet) c'est la partie où tu dois vendre de manière agressive ton "business". Mais bon, jsuis pas super agressive dans l'âme, surtout en ce moment. Alors, je perds mon temps, en attendant de trouver l'inspiration... (...)

Planning

demain, 12h, rendez-vous avec la coordinatrice erasmus pour signer les derniers papiers. "Attestation de fin de présence". Préparer les papiers, et avoir les mains qui tremblent. demain 12h20, lunch avec Barbara. demain aprem, révision de l'exam de compta de mardi. mardi, 11h, le mentionné exam. mardi aprem, après les cours, fignoler le Business Plan (note: j'ai réussi malgré moi à faire l'executive summary) mercredi: première grasse mat depuis dimanche. Traîner toute la journée, commencer à préparer les valises. mercredi soir: on va au L* pour fêter la fin...ou la (...)

Une histoire de Paracétamol

Hier, aprèm passé sur l'ordi. Vers 19h, un mal de crâne pointe le bout de son nez, je décide que réviser la compta, c'est fini. Un peu plus tard dans la cuisine, avec mes colocs, je leur parle de mon mal de tête, leur dis que je veux pas prendre d'aspirine mais que si elles ont de l'efferalgan..."euuuh Lili c'est un truc français ça non ?", je rigole, je prononce le mot "paracétamol", persuadée que ça aussi, c'est un mot français. Vivi acquiesce, "ah ça je comprends mieux". Moi, surprise: "ah bon tu connais ? je trouve pourtant que ça a une prononciation bien française"; elle (...)

Mardi

Aujourd'hui...exam de compta, déçue parce que je n'aurais pas la note maximale. On se refait pas. Cours cet aprèm qui sert strictement à rien. Mais c'est fini...ouf...Finir le business plan, enfin. Voir Amandine sur Internet,toujours rigoler de ses histoires mêmes de l'autre coté de l'océan, et ça fait du bien de rire de conneries avec elle. Elle me parle de sa nièce, qu'elle trouve moche, me montre une photo, je peux pas m'empêcher de rire. Elle a un humour, cette fille, que j'adore, et à son contact je deviens moi-même créative. Et on a les mêmes visions sur pas mal de choses. (...)

Je Pars

Je crois qu'il faut juste que je m'habitue à l'idée que non, je ne pars pas que pour les vacances de Noël. Je pars. Un point c'est tout. Alors oui, je dois tout ranger, je dois remettre les meubles en place, je dois nettoyer. Je dois vérifier que tout rentre dans ma valise. Et moi, à la place, je passe deux heures à empaqueter mes cadeaux. Même si j'ai le temps, quand je rentre, de le faire. Et même si je suis pas une pro, que Maman le ferait mieux que moi. Et à la place, j'achète mon nouveau téléphone sur internet, et mon nouvel abonnement téléphone, alors que je pourrais (...)

Le Bilan

C'est le moment de tout vider, de tout trier, de tout ranger. Le moment de sourire quand on repense à certains trucs. J'ai vidé mon téléphone de tous les messages que j'avais. Le message de Johnatan, "j'aimerais qu'on soit plus que des amis". Les messages de Vivi, "hey roomie !!". Les messages "do we meet today for lunch ?" de Barbara ou Tamara. Le message de Paul, "I cancel, but we can go for a coffee if you want ?". Les messages des mes quatre mois ici. Sur mes murs, des posters qu'on a eu gratuitement à l'Office du Tourisme. Une carte d'Helsinki, très jolie, dessinée. Un paysage (...)

J'ai évité les adieux

Ce soir, j'ai évité les adieux déchirants. J'avais prévu mon coup à l'avance. Dîner chez Lucile et Guillaume, je me rends compte qu'on s'entend bien. Ils vont rigoler les copains de la fac quand ils vont apprendre ça! Les Allemandes qui habitent en face de chez eux font une pré-soirée avec Vivi, Kiwi, et j'en passe. A la vodka. Moi je suis au jus d'ananas, ce soir. Vers 23h30 on se décide à aller au L*, et on retrouve plein de gens qu'on connaît là-bas, comme d'habitude. Et une fois à l'intérieur, quand on commence à danser, à tous être heureux de se voir, je me rends (...)

Ca, c'est fait

15h44. Valise faite, tout rangé dedans. Qu'à rajouter serviette et trousse de toilette, demain matin. Une bonne chose de faite...tout est rentré dans la valise, mais je dois forcer un peu pour la fermer. A 19h30 on va au resto. Resto italien, on sera 10, sympatoche, quoi. Et puis après j'ai redit à Vivi que je voulais pas aller en boîte. Pas à l'O*, pas dans cette boîte où j'ai passé un peu trop de soirées, et où tout le monde sera bourré et pleurera pour se dire au revoir. Oui, je fuis, au lieu d'aller m'amuser je préfère rester chez moi et passer une bonne nuit. Puisqu'il (...)

C'est Fini

Hé ben voilà. Je suis revenue. Après une longue journée vendredi...lever 6h00, avion à 9h30, arrivée à Paris à 11h40 (après un ciel rosé au début du vol...magnifique), déroutée dès le début par les nouvelles mesures de sécurité qui m'interdisent mon pot de confiture en cabine ("mais attendez, mon pot, il est passé sans problème au contrôle à Helsinki !" "Mademoiselle, c'est pas en Europe, Helsinki..." "...euh...si, c'est en Finlande...", bref, vive Paris...puis vol jusqu'à L*, Océane emmène par surprise Marie et son copain pour venir me chercher à l'aéroport. (...)

mon Noël

Bon, ben un Noël de plus au compteur. Cette année je n'en attendais pas grand chose, persuadée d'être déçue comme à chaque fois. Et puis Patrick et sa copine ont décidé de le faire avec nous cette année, et les enfants de mon beau père aussi. Alors j'ai acheté tous mes cadeaux là-bas, un peu à la va-vite, histoire de faire en même temps des souvenirs et des cadeaux de Noël. Je suis revenue de là-bas, et m'apprêtait à ne pas trop en parler, comme l'Italie l'année dernière. Et puis hier soir, c'était une soirée différente. Ma belle-soeur me pose plein de questions sur (...)

Généreux, oui

25 décembre, 14h15, message de ma belle-mère: "alors, généreux ce Papa Noël ? joyeux Noël, bisous de nous quatre, P*". Je comprends pas. Pourquoi c'est elle qui pense à moi, et pas mon père ? c'est si dur de m'appeler pour prendre de mes nouvelles ? pour savoir comment s'est passé mon retour ? si j'ai bien voyagé ? si j'ai envie d'aller le voir ? je connais ses arguments, ça va être "mais tu pars un mois, et dis donc t'es pas reconnaissante, je t'ai payé la moitié du voyage ! et puis ton ordi, je te l'ai payé, et puis ça, et puis ça,..." Mais je m'en fous, de tes sous. (...)

Le comble

Le comble de l'histoire ? Mettre son téléphone en silencieux et regarder toutes les deux minutes, des fois qu'on l'ait pas entendu vibrer. Et être déçue et limite résignée qu'il n'ait pas réagi à ce signe. (...)

Je me fais vieille

Mes visites chez les docteurs m'auront appris que oui, même si j'ai seulement 21 ans, je vieillis, et ça va aller de mal en pis. L'ophtalmo, qui me conseille de ne plus mettre de lentilles...ya deux ans j'aurais pleuré de devoir mettre mes lunettes tout le temps. Là, jsuis résignée. Je m'y attendais un peu. Mais bon, c'est chiant. Le dentiste qui me détartre les dents, "t'as du tartre de vieille, maintenant", et qui me plombe une carie. Ma première carie dans toute ma vie. Je m'en veux, un peu. Enfin bref, je me fais vieille. Sinon hier soir, soirée sympa, avec Jules et ses copains, (...)

De mauvaise humeur

Je pensais en être détachée, de cette histoire de lunettes, mais en fait ça m'a plombé l'esprit. En cinq minutes. Il a suffi d'une visite chez l'opticien, d'un choix de monture qui me plaît, d'une autre, et puis vient la réalité: je ne veux pas de cul de bouteille, si je prends la monture A il me faudra des verres amincis, et des verres anti-reflet, et puis, et puis...la facture s'élève à 300€. Hors de question. Je prends la monture B, sans verres amincis, mais cul de bouteilles cachés... Et voilà, de mauvaise humeur. J'avais les larmes aux yeux. Oui, je suis bigleuse, même (...)

Un acte social

Aller à la patinoire, c'est un acte social, un soir de match. Ce soir, c'est simple, j'ai revu tous les gens du collège, du lycée; reparlé avec Lauriane, à qui je ne parle plus depuis longtemps, vu passer plein de gens que je connais, le maire, les anciens joueurs, les nouveaux, les copines,...pu me mettre au courant des derniers potins en images. Aller à la patinoire, ici, ce n'est pas seulement aller voir un match, c'est aussi voir et se faire voir. C'est dingue, je m'en rappelais pas, jusqu'à ce soir. Et évidemment, plein de souvenirs sont revenus. Nostalgie, quand tu nous tiens. (...)

Sunny

Aller chez l'esthéticienne, aller acheter des magazines pour le voyage, chercher la crème solaire partout (indice 50 sinon ça va pas le faire), essayer mes maillots de bain, me dire que je dois au moins perdre 3 kilos, puis me dire que finalement, bon, ya pire, emporter que des trucs légers à porter et ça fait super bizarre parce qu'ici il fait froid, enregistrer un message jovial sur mon répondeur stipulant que je suis au soleil jusqu'à fin janvier, rappeler plus tard, ou écrivez un mail. J'adore les vacances. (...)