La bulle de Lili

← Retour au journal

septembre 2006

Premier Septembre

Premier septembre...déjà... Pour moi le mois de septembre signifie le début de la fin. On attend toute l'année les mois de juillet et août, et d'un coup,bam, le mois de septembre arrive, et personne l'attendait vraiment. Septembre, depuis qu'on est petits, c'est le mois de la rentrée, c'est quelque part le début de l'automne. On voit fleurir dans les magasins les vêtements chauds, en août on s'en moque, en septembre on commence à y penser. Ici, c'est encore plus bizarre. Je crois que cette année je n'ai pas eu la conscience de Juillet et Août, à part pendant mes quatre jours (...)

Choc

Petit choc. Hier j'apprends que Pauline doit rentrer en France...définitivement...la fac a "oublié"de la prévenir qu'elle n'était pas prise en master...un oubli hallucinant, quand on y pense, mais pas tellement étonnant de la part de mon école... Alors du coup, voilà, elle aura passé trois semaines ici, avait prévu de rester quatre mois, et d'un coup d'un seul, doit revoir tous ses projets, doit se trouver un travail, parce qu'elle n'a plus d'école, tout ça. Sympa. Je sais pas trop quoi rajouter, à part que ça m'a fait bizarre d'apprendre ça, que personne ne s'y attendait, (...)

La Bouffe

C'est fou comme on peut se détester, des fois, et pourtant ne rien faire pour que ça change. Quand je regarde les photos de moi, ici, je me trouve affreuse. Bigleuse avec ces lunettes, rouges, et puis un ventre et des cuisses énormes. On ne voit que mon ventre qui déborde de chaque côté, qui rend mes seins ridicules, on ne voit que ces cuisses énormes, qui dénoncent trop de bouffe. Le pire c'est qu'en plus en ce moment je n'ai quasiment jamais faim, donc ça serait simple de faire un régime...mais pourtant c'est plus fort que moi : quand ya de la bouffe devant moi, je suis trop (...)

Friday Night in Scandinavia

Pauline m'avait dit il y a quelques jours qu'elle avait envie de sortir vendredi soir. Qu'à cela ne tienne, je fouine sur internet, dégote une adresse de bar avec des boissons à 1€ le dimanche soir, et une copine déjà venue ici me dit que c'est tous les soirs. Ok, on ira là. Je motive mes colocs, j'en parle toute la journée, à toutes les personnes que je croise, Erasmus, ce soir, 21h, à l'Am. Le soir venu, ça semble mal parti : Pauline est démotivée pour sortir (normal), Vivi a mal à la gorge, vient peut-être plus tard, avec les autres Allemandes...on se retrouve à 21h, on (...)

La Visite du Jour

Aujourd'hui...aujourd'hui je vais visiter T*, dans ce pays pas très loin d'ici. Une heure et demi de trajet, j'y vais avec Pauline, parce qu'il faut qu'elle voit le maximum de choses avant de partir. Et c'est marrant, parce que je vais revoir Steven, cet Erasmus croisé à Milan l'année dernière, lors d'un week-end, et avec qui j'avais gardé contact, parce que je savais que j'allais venir ici, et qu'il habitait dans ce Pays pas loin. Il avait failli venir chez moi, à B*, un jour, il cherchait un logement dans cette région, et puis voilà, là, je lui ai écrit un mail, "t'es dispo (...)

C'était tellement bien

C'était tellement bien... Déjà, avant de partir, ça avait bien commencé, le temps s'était levé. On mange ici, on va se prendre un café sur le port, je goûte ces viennoiseries à la cannelle qui me tentent depuis que je suis arrivée. Dé-li-cieux. La meilleure chose mangée ici. Je regrette pas. Puis on part, il fait toujours beau, on arrive là-bas, un ciel bleu magnifique. La ville est mignonne, plein de choses à voir, vieille ville super. Il n'y a pas grand monde dans les rues, on savoure. Dans un éclair de lucidité, j'avais envoyé un message à Steven pour lui dire que mon (...)

My Boys

Toujours pareil, Lili, à se croire le centre de l'attention de plein de gens, mais non, c'est juste elle qui se fait des films. Récapitulons. Il y a Nathan, que je m'empresse de considérer comme un bon ami, parce qu'il est vraiment pas mon style, je m'en rends de plus en plus compte. Il me parle de choses super banales, est passionné par mon frère qui travaille dans l'armée, et m'a dit l'autre soir "j'ai passé une super soirée, j'étais complètement blindé". Mouais, je suis pas sûre que c'est une mentalité que j'apprécie. Et puis il claque de l'argent au casino, et puis il a (...)

Schtroumpf Grognon

Aujourd'hui, journée bizarre, et je me sens pas de super bonne humeur ce soir. Enfin ça dépend avec qui, en fait. Ce matin, cours de la langue du pays, avec une prof qui préfère nous demander des mots dans notre propre langue que nous apprendre les siens. Mouais. Qui me demande si je trouve des gens, ici, pour parler français. Mais, je suis pas là pour parler français... A midi, Pauline, en pleine révision de rattrapages, me rejoint à la cafétéria. Je viens de passer la matinée avec les autres Erasmus, à entre autre sympathiser avec l'Italienne, et Pauline s'isole pour manger, (...)

Life Here

Ma vie ici s'organise. Lentement. Avec Vivi on a récupéré des épisodes de Friends, de notre voisine, et on se regarde des épisodes, le soir. On fait beaucoup de choses ensemble : on mange ensemble dès qu'on peut, on prend le thé, on regarde Friends,...on a décidé de se mettre au sport aussi. Ca va être dur, mais nécessaire. On plannifie aussi un voyage dans la capitale du Pays d'à Côté, qui promet d'être jolie et accueillante. Demain, journée Chasse au Trésor dans la ville, en équipes, nous sommes une joyeuse équipe d'Erasmus, et entourés d'autochtones, déguisés (...)

Yesterday

Hier, journée chargée. Cette chasse au trésor, d'abord, qui m'a occupé toute ma journée...une journée passée à courir de "meeting point" en "meeting point", d'activité en activité, tatouage au dentifrice, karaoké vivant sur des chansons d'ici (sympa quand on comprend pas la langue et qu'on connait pas la chanson...), énigmes, descentes en luge...bref, très sympa, j'ai bien aimé. Lassée vers 17h, la moitié de notre groupe est déjà bourrée, moi j'ai pas voulu boire et je crois que j'ai eu raison...je rentre chez moi me poser, et je repars pour la soirée. Vivi vient avec (...)

With One Song

Une chanson, David Gray, Babylon, et instantanément je pense à lui. Même si cette histoire date d'il y a plus d'un an, même si au fond elle n'a pas été importante, je crois que je suis toujours un peu blessée. Je tique. A chaque fois que je réentends une chanson de la compile qu'il m'avait fait, je me souviens de mes sentiments, de mes interrogations, de ce "ya un truc". Cette nostalgie, incessante. Cette année il part en Erasmus à Moscou. C'est pas loin. Il me demande quand je veux aller visiter St Pétersburg. Je lui avais proposé d'aller la visiter ensemble, se retrouver là (...)

Les Mots du Jour

Bouh. Rhume. Froid. Pluie. Quasiment rien fait de ma journée, traîné avec Vivi ici, puis allée me faire faire ma carte d'étudiant, qui me permet d'avoir 50% sur les trains. Puis courses, puis pluie, froid, rhume. Vers 17h, Kiwi, une copine de Vivi, est venue à l'appart, m'a proposé de passer chez elle pour déguster un gateau qu'elle venait de mettre au four. Avec plaisir.... Petite part de gateau pomme-cannelle, délicieux. Heureusement que j'habite pas là bas, je prendrais au moins 1 kilo par jour... puis décidé de ne pas sortir ce soir. Avec mon rhume, ce froid, je préfère (...)

Lili la Bigleuse

Depuis que j'ai 6 ans, je suis myope. Ma mère m'a raconté que chaque soir, depuis que j'ai su lire, j'aimais rester devant la télé jusqu'à la météo, juste pour annoncer à mes parents à la fin "demain, c'est la Saint Françoise, tu connais une Françoise ?". Et puis, un jour, je n'ai rien dit. Ma mère m'a demandé pourquoi je n'énonçais pas la Saint du lendemain, j'ai avoué que c'était parce que je n'arrivais pas à voir. Hop, branle bas de combat, rendez-vous chez l'ophtalmo, Lili est myope. Ca a empiré, avec les années, mais bon, quand on est timide, la myopie, ça a (...)

Pour Mon Ami Imaginaire

Cher Ami Imaginaire, Tu n'as d'imaginaire que le nom puisque je sais que tu existes, quelque part, en France. Aujourd'hui je suis allée me balader dans la petite ville dont je t'ai parlé hier. On était quatre, j'étais avec trois de mes voisins allemands, et c'était bien sympa. Encore une fois j'ai découvert de nouvelles personnes, et je me rends compte que rien n'est encore joué. Que les gens ont encore besoin de se découvrir, de se connaitre, de s'apprécier. Et ça me fait plaisir, et du bien, aussi, d'oser aller vers les gens, et de découvrir des gens que j'apprécie et qui (...)

Elle m'énerve

C'est con, je sais, et comme dit Bérangère, faut pas que je me prenne la tête pour ça. Ca fait trois jours que je cours après Pauline. Pauline, vous faites quoi aujourd'hui ? vous faites quoi ce soir ? toujours à se croiser, et moi à préférer partir en balade plus tôt plutôt que d'attendre un coup de fil, qui ça se trouve n'arrivera jamais...le cas aujourd'hui. Hier, Pauline : "je t'appelle vers 11h !". 12h30 : toujours pas de coup de fil. Bon. Nathan, sur msn, qui me dit qu'ils partent se balader sur l'île où on avait prévu d'aller avec les filles, ils partent tout de (...)

Dimanche Inattendu

Soirée sympa et assez inattendue hier soir. Faisant suite à une journée aussi inattendue. Hier midi, je pars donc avec mes quatre Allemands sur la petite île que j'avais envie de visiter. Le soleil est au rendez-vous, et ces garçons, qui d'ordinaire sont assez désagréables, se révèlent être très sympa. Pourtant, on est pas du tout pareils ; ils reviennent de stage à New York, Londres ; aiment jouer au casino ou aux jeux d'argent ; font du bateau, partent souvent en voyage, fréquentent une école privée assez chère, et portent des chaussures bateau et des pulls sur les (...)

Sauna Time

Je reviens d'un petit sauna. Entre filles. Toujours ces questions sur la nudité dans le sauna, entre nous ça ne nous dérange pas, mais c'est vrai que je ne pourrais pas faire un sauna avec des gens que je n'apprécie pas, ou des garçons que je connais, comme Nathan. Sauna écourté quand trois filles sont rentrées...en maillot de bain. Tu te sens tout d'un coup extrêmement impudique, nue, et elles se sentent godiches d'êtres venues en maillot de bain. En sortant du sauna, en serviette, pour remonter chez moi (j'habite deux étages au-dessus), je prie pour ne croiser personne. Et (...)

Une Place

Comme d'hab, une chanson, qui me rappelle des choses, et, curieuse, je vais rechercher dans mes écrit de juillet 2005 pour me rappeler encore un peu plus cette histoire. Avec le temps ça me semble amplifié, ridicule, même si sur le coup j'étais vraiment paumée. Peter m'a envoyé un mail l'autre jour, pour savoir si j'étais sur SFR ou pas, parce qu'il allait avoir un nouveau forfait, donc il pourrait me téléphoner en illimité tous les soirs. Vexée, je lui rétorque qu'au cas où il aurait oublié, je suis pas en France, donc pas SFR, qu'il a dû se tromper de personne. Il répond (...)

Mercredi soir

Envie d'écrire. Envie de raconter. Mais fatiguée. Hier, accompagné Pauline à l'aéroport, avec Marianne. Bizarre de la voir passer le contrôle des bagages, la voir disparaître, et revenir sans elle. Avec Marianne, que du coup j'ai hébergé hier soir. Marianne, qui était dans ma classe depuis deux ans, avec qui je m'entendais super bien en première année, et que je n'ai fait que croiser en deuxième année. Et puis Marianne, avec qui je parle super bien, on se raconte nos stages, ça me fait plaisir de la retrouver. On parle de cette semaine où on n'a pas réussi à se croiser, (...)

Ces chansons

Estate, de Negramaro Solo Tre Minuti, Negramaro Mi Fido di Te, Giovanotti L'Amore Conta, de Ligabue La Gasilina Wake Me Up When September Ends, Green Day Cool, Gwen Stefani Love Generation, Bob Sinclar A chaque fois qu'elles passent, une petite pensée pour l'Italie, une folle envie d'y retourner, de revivre certains moments. Je me demande si pour ici j'aurais aussi des chansons fétiches en repartant... (...)

Zoo Day

Encore une belle journée, hier... On décide d'aller au zoo. Comme d'hab, j'en parle autour de moi, et je suis surprise quand je vois qu'on est une bonne quinzaine à se réunir. Ca me fait plaisir de voir qu'autant de gens sont motivés. Bref, visite au zoo, retour sur le ferry au soleil couchant, dans le froid qui commence à se faire très froid, belles photos dans cette lumière que Jean appelle "la lumière du Nord". Après, Vivi décide d'aller avec son copain boire un chocolat chaud, Julia va avec eux, moi je rejoins les autres Allemands dans un pub. On boit un cidre, je n'ai pas (...)

Chiante

Sensation bizarre. Je parle avec Lia à Dublin, je parle avec Mio à Palma. Je parle avec Océane à G*, je parle avec mon frère dans sa petite île. Et ça y est, ça me reprend, j'ai envie de partir. J'ai envie de voir d'autres gens, d'autres horizons. Faudrait que j'arrête, parce que bon, ça fait même pas un mois que je suis ici, et j'ai encore plein de choses et de gens à découvrir, et je le sais. C'est juste que ça me soûle de passer le week-end avec deux couples, c'est juste que j'aimerais maigrir mais que je n'ai aucune volonté, c'est juste que je voudrais profiter du (...)

Ya des jours...

Ya des jours, comme ça , où t'as pas envie de bouger. Où t'as juste envie d'être tranquille. Limite de voir personne, de parler à personne. D'être là, de faire des trucs nuls, inintéressants, mais juste les faire, et attendre que la journée se passe. Tranquillement. Sans heurt. Que la nuit tombe, et que tu puisses retourner dans ton lit. La grosse activité de la journée aura été : la préparation d'un déjeuner. Pour moi. Rien que pour moi. Toute seule. En égoïste. Je suis allée au magasin à côté, j'ai acheté deux tomates, de la mozza, des légumes "wok", des Knacki, un (...)

Petite voix

Ce matin, motivation, avec ma voisine, on se lève tôt et à 9h30 on entame une balade dans les voisinages. On découvre un parc, pas loin, avec plein de sentiers, tout ça, super sympa. On trouve un banc, on sort chacune notre livre, on est au soleil, à l'abri du vent, il fait chaud, c'est génial. On reste là une heure, et puis on repart, on mange un bout chez elle, puis on va chez une voisine, on regarde la télé, et me voilà. Me voilà à devoir faire un devoir que j'ai de moins en moins envie de faire principalement parce que j'ai de plus en plus l'impression que c'est vraiment pas (...)

Un souvenir

Avant de partir de Bruxelles, le collègue avec qui j'étais sortie m'avait demandé mon contact msn. Bon, on s'est quittés sur de bons termes, alors je lui ai donné. Mais à chaque fois qu'il me parle, je sens qu'il attend quelque chose en retour. Comme s'il était persuadé qu'il soit possible qu'il y ait encore une histoire entre nous. Il fait des petites allusions, à la boîte où on est sortis ensemble, par exemple, ou me demande comment sont les garçons d'ici, pour me faire sentir ensuite qu'il est jaloux. A chaque fois, la conversation commence par "toujours en Scandinavie ?" (...)

Party Girl

Hier soir, encore une petite soirée qui s'est terminée beaucoup plus tard que prévu. Après un petit resto, je décide d'aller boire un verre avec les Allemands, pensant rentrer avec le dernier bus de 1h35. Que nenni. Une fois dans le club, je fais connaissance d'un tout nouveau concept que je ne connaissais pas jusqu'alors : quand tu rentres dans la boîte, on te donne des petits coupons pour des boissons gratuites. Deux bières ou cidres, un vodka/cranberries, et une liqueur à l'anis typique d'ici. Sentant l'arnaque, je me dirige vers le bar, pour savoir combien il faut payer pour (...)

Indigestion

Aujourd'hui, à table, j'ai pété un cable. Pendant la leçon de ce matin, les Allemands parlent allemand, la prof leur répond en allemand. Sympa pour les autres. Entre eux, ils parlent allemand. Quand je parle en anglais avec un allemand, et qu'un troisième arrive dans la conversation, il commence en allemand. Et là, ce midi, Nathan, Lucas, et Monica, sont venus manger avec nous, exploit puisque d'habitude ils restent entre eux.Par nous, j'entends l'Italienne, la Chinoise, Sabine, aussi allemande, et moi. On s'asseoit, enjoy your meal, et là, Lucas et Nathan qui commencent à parler (...)

La Vraie Question

Hé oui, ça fait déjà un mois que je suis ici. Un mois qui a paru court, un mois qui a paru long. C'est chez moi ici, mais j'ai pas l'impression d'y habiter, et j'ai pas l'impression de tout connaître...je suis dans une capitale, mais je vais toujours aux mêmes endroits, ais déjà pris mes petites habitudes. Un mois, déjà, deux sentiments en moi. Le premier : waouh trois mois, ça va passer à une vitesse folle...déjà là les premiers devoirs à rendre, les premiers exams se profilent, et on se dépêche de faire tout ce qu'on a envie de faire avant que l'hiver ne pointe le bout (...)

Et voilà

Putain. Fallait que ça arrive. Cette mauvaise phase. Je sais que j'écris parce que j'ai peut-être un cidre de trop dans le nez. Je le ressens pas, mais ça doit être ça. In vino veritas... Ce soir, j'avais vraiment envie que quelqu'un que j'apprécie vienne me voir, et me drague. Un flirt. Pour sentir que j'étais jolie, que je plaisais. En plus, je m'étais un peu habillée, pas comme à chaque fois où je sors en jean baskets débardeur. Vivi m'avait prêté un haut classe, j'avais mon pantalon noir, même Nathan m'a dit que j'étais jolie. Mais même Nathan est allé voir ailleurs. Je (...)

Finalement

Bon, ça va mieux. Je dirais pas que je ne pense plus ce que j'ai écrit cette nuit, parce que bon...c'est le cas. Seulement je l'écris que quand j'ai un peu trop bu (note à moi-même : ce cidre, c'est super traitre, j'ai jamais l'impression d'avoir trop bu, et pourtant...). Mais bon, on fait avec, et on continue. Certains points qui m'ont surpris, hier : déjà, tout le monde me demande à quelle heure on se retrouve pour y aller. Tous les Allemands. Lucas, Nathan, Flo...ça me fait plaisir, quand même. Je commence à compter à leurs yeux. Et puis leur copine, Monica, qui me parle (...)

C'était le 73

J'ai un peu de mal, en ce moment, avec ma coloc russe. Je sais pas, elle est bizarre. Elle mange quasi rien, fonctionne par envie. Elle a envie d'oeufs ? elle en achète 10, et en mange 2. Les 8 autres pourrissent lentement dans le frigo depuis un mois. Pareil pour le yaourt, pour le lait, la mangue,...et quand on lui demande de vérifier la date de péremption, oui oui, mais en attendant les oeufs agonisent toujours dans le frigo. Et puis là, je sais pas, elle met toujours sa musique super fort, et ferme pas la porte de sa chambre (vive le RnB et rap américain...et russe). Laisse son (...)

Ma Journée

Que dire ? aujourd'hui, journée remplie. J'aime bien. Levée ce matin pour faire ma lessive, en attendant qu'elle termine je lis, au soleil, dans ma cuisine. C'est tellement bien d'avoir un livre...ça me manquait...et puis Sabine m'a dit que si je voulais, elle avait un livre pour moi. 900 pages en anglais, Outlander. Un roman de filles, de l'amour, mais aussi de l'aventure, et c'est ça que j'aime. Et puis ces 900 pages, c'est seulement la première partie, yen a cinq autres qui suivent...et je me réjouis à l'avance, parce que j'accroche bien. J'adore lire. Puis shopping avec Barbara, (...)

En pleurant

Ce matin, quand je me suis réveillée, je pleurais. Ca fait longtemps que ça m'était pas arrivé, de pleurer dans mes rêves. Cette fois, j'ai rêvé de mon père. Il nous disait qu'il fêtait Noël avec nous, du côté de la famille de ma mère, et puis, d'un coup, il en a marre, il se casse. Avant Noël. Il laisse juste les cadeaux pour les petits, et il s'en va. Un peu comme il a fait au mariage de mon frère, quoi. Et à ce moment-là, dans mon rêve, je pleure, pendant que mon frère essaie de le retenir. Je crois que je pleure parce qu'une fois de plus mon père prouve qu'il n'est (...)

Dreams are my reality

J'ai souvent eu envie d'écrire à propos de mes rêves. J'ai l'impression que mes rêves occupent une grande partie de ma vie. Je ne compte plus les matins où je me réveille, j'ouvre les yeux, je souris, et je me rends compte que ce n'était qu'un rêve. Et là, je suis déçue. Souvent ma vie rêvée me plaît plus que ma vraie vie. Dans ma vie rêvée, je revois des gens que je n'ai pas vu depuis longtemps, je suis capable d'une audace folle, je fais tout ce que je veux. Et puis vient toujours le moment du réveil, ineroxable. Et toute la journée, je repense au rêve. Ca me laisse (...)

Un dimanche, quoi

Aujourd'hui, avec Vivi, petite visite. D'une petite ville à 50 kms d'ici, où des étudiants de ma fac ont fait leur semestre Erasmus l'année dernière. Je comprends mieux pourquoi ils aimaient moyen le pays : ville super sympa mais très petite...on a mis une heure à faire le tour complet, puis on s'est posées à une terrasse, boire un café et goûter la patisserie locale...et voilà. Mais bon ça fait toujours du bien de se bouger un peu, de voir d'autres choses, de partir de la ville...bien, quoi. Bon dimanche aprem, au soleil. Je pense qu'il faut en profiter, le froid et la nuit (...)

I'm there

Ca y est. J'y suis arrivée. Je suis arrivée au point fatal où j'ai trop bu hier soir. Et où je regrette. Même si en soi, personne a remarqué que j'avais trop bu, et même si en soi, j'ai fait aucune connerie (je suis tellement sage, maintenant, quand j'ai bu, c'est fou). Je suis arrivée au point où je n'étais pas arrivée depuis le mois de juin, c'est-à-dire ça y est, c'est trop. Ca y est, n'en jetez plus, la coupe est pleine. Et si je continue à boire en soirée, je risque de passer des sales moments. Nouvel An de l'année dernière me revient en mémoire, je veux tout sauf (...)

Mais...

Heureusement, mon ami imaginaire est là. Ya dix minutes on a parlé sur msn...trois minutes, mais trois minutes de sourire. Quand je me connecte sur msn, c'est con, mais je l'attends. Et hier, j'étais en balade, et des fois j'avais limite hâte de rentrer, pour lui raconter, sur msn, ce que je ressentais. Je prends des mauvaises habitudes. Mais merci. (...)

Mh

Passé la journée à ne rien faire. C'est récurrent, ces temps-ci. Et puis bon, c'est pas comme si je m'y attendais pas. Ce matin en me levant, j'étais limite contente de voir qu'il faisait moche dehors. Une bonne excuse pour pas sortir du tout de chez moi aujourd'hui. J'ai quand même essayé de rentabiliser ma journée en travaillant sur mon marketing, sans réel succès. Mais bon. Je crois que pour ça, le retour en France va être assez difficile. On s'habitue vite à ne rien faire. A ne rien avoir à faire. Juste traîner, sortir. Ah tiens, je viens de me rendre compte que j'ai des (...)

Outlander

Je crois que c'est ce bouquin, qui me donne des envies romantiques, en ce moment. Forcément, c'est l'histoire d'une jeune et belle héroïne de 26 ans, qui se retrouve au 18ème siècle. Evidemment, elle est jolie, intelligente, a du répondant, et beaucoup d'hommes à ses pieds. Et évidemment, elle en trouve un, et évidemment, au bout de 30 pages, il est prêt à mourir d'amour pour elle, il lui dit des choses vachement belles, comme "dès que je t'ai vu j'ai su que tu étais la femme de ma vie", "tu n'es pas la première femme que j'embrasse, mais je jure que tu seras la dernière", (...)

Happy Face

J'ai la patate, ce soir, je sais pas pourquoi. Je suis bien. Heureuse. Envie de faire plein de choses. Et qu'est-ce que ça fait du bien d'être comme ça... Tout ça parce que ça y est, je commence à être vraiment occupée. Des devoirs qui arrivent, j'aime avoir la tête remplie. Je me souviens, en prépa, j'ai jamais été autant heureuse que quand j'avais du travail par dessus la tête. Parce que pas le temps de réfléchir, juste le temps d'être productive. Sinon, je passais trop de temps à me demander si la prépa était vraiment pour moi. (La réponse était non). Là, c'est (...)

Brotherhood

Mon frère, sur msn, qui me fait rire...ça doit faire un mois qu'on s'est pas parlés, alors j'ai envie de retransmettre cette conversation ici, parce que, je sais pas, juste envie. Il dit : ouai et toi ca roukle, toujour submergé par le boulot Lili dit : ouais tjs... nan ça commence à arriver là Il dit : 2 heures 2 fois ^par semaine , ouha meme les prof ils l'ont pas encore faite celle la Lili dit : non attends g 3h 3 fois par semaine et après, en novembre, j'ai plus de cours Il dit : oulala tro dur je vai faire greve pour avoir les meme conditions de (...)

Une minute cinquante quatre

A 2h mon téléphone a fait un bruit. J'ai bondi dans mon lit, encore au milieu de mon rêve. C'est quoi ce bruit ?? ça faisait longtemps que je l'avais pas entendu, c'était le bruit d'un message sur mon téléphone français. Romain. "Hello miss, alors quoi de neuf là haut ? moi ça y est, c'est officiel, je pars aux States...donne-moi de tes nouvelles bisous". Je grogne, veux me rendormir, et puis j'y arrive pas. Du coup je l'appelle. De mon portable d'ici. Il décroche, précautionneusement, après tout c'est vrai il connait pas le numéro. Et puis il reconnait ma voix, à moitié (...)

Bouche-trou

C'est marrant. Un ami me parle, sur internet, de ses prises de tête, par rapport à une jeune demoiselle qui a décidé qu'il lui plaisait. Qui l'appelle souvent, qui veut le voir,...le problème c'est qu'il a super pas confiance en lui. Et si elle m'appelait seulement pour combler sa solitude ? après, elle aura plus besoin de moi...elle va m'oublier...sous-entendu : quand elle aura rencontré quelqu'un de mieux que moi...et moi de le rabrouer, mais tu crois quoi, que tu vaux pas mieux qu'un bouche-trou, t'es con, arrête un peu... Et une pensée : c'est dingue, on dirait moi. Cet (...)

A l'italienne

Hier, j'étais encore partie pour ne rien faire. Rester plantée là, entre mon ordi, mon bouquin, et ma tasse de thé. Et puis à 16h, je vais chez une copine pour l'aider pour son CV en français, et elle me motive à bouger. "Lili, bouge un peu, je sais pas, va dans le centre, profite en...". Ca marche, une demi-heure après je suis dans le centre, décidée à me faire ce musée, gratuit le mercredi de 17 à 20h. J'y vais, profite du soleil qui s'est finalement décidé à sortir, et découvre que le musée est gratuit le mardi. Bon, je reviendrais mardi prochain...il n'y a pas de petites (...)

Mood

Pfiou. Envie d'écrire. Un peu. Mais bon pas grand chose à raconter... Suis dans ma phase personne ne m'aime-les gens ne s'intéressent pas à moi-ils viennent me parler, me trouvent sympa, grattent un peu et s'en vont-pasqu'au fond jsuis pas intéressante. J'avouerais que j'aime pas trop penser ce genre de choses, mais bon, ça a l'air vrai. Les Allemands, ils m'appelaient, me contactaient sur Skype, Lili tu viens ce soir ? on va à l'A, on part à 21h30 ? ok, les gars, j'arrive...et puis...les Français, Lili, prends notre adresse msn, nos numéros de téléphone, on s'appelle, on se (...)

Tout Le Monde

Encore une semaine passée vite/passée lentement. Je fais pas grand chose de mes journées, alors ça passe lentement...mais ne rien faire passe aussi terriblement vite. Déjà vendredi...demain soir je pars en week-end pour deux-trois jours dans ce pays voisin. Trop bien. Voir des nouvelles choses. Hier soir j'ai pas bougé. Après concertation de tout le monde, hésitation à aller voir mes voisins italiens pour savoir s'ils sortaient ou non, quelqu'un sur internet m'a juste dit "fais ce que tu veux toi, pas ce que les gens attendent de toi..." et ça m'a libéré. Oui, je voulais sortir (...)