La bulle de Lili

← Retour au journal

juillet 2006

Pas envie

J'ai pas envie de retourner à Bruxelles...je suis bien ici. Ce week-end j'ai découvert Paris à la lumière des vacances. Une ambiance estivale s'est installée ici, bien agréable. J'ai sorti mes lunettes de soleil, j'ai vu plein de gens, Thibault, pour manger samedi midi, Carla, pour le shopping, Anne, pour lui parler de mon travail à Bruxelles, qu'elle comprend, et finalement Clé, qui était avec moi en prépa, et que j'ai également eu beaucoup de plaisir à revoir. Ces entrevues se sont déroulées sur des terrasses de restaurant, dans des galeries commerciales bondées, sur les (...)

Ca, c'est fait

Ce soir gros match...je suis presque patriote dans l'âme. Je ne regarde pas le match, parce que bon, soyons honnête, j'y comprends rien, mais je vais attendre jusqu'au résultat, je pense. En plus mon coloc qui finit à 23h m'a taquiné, en me disant que je dormais toujours quand il rentrait, et que ce soir il risquait de rentrer en avance, alors que j'avais intérêt à être debout. On verra... J'ai eu envie de venir écrire, c'est tout bête, tout à l'heure, à la télé, sur la 2, ils ont parlé d'une France unie, une France black-blanc-beur, comme en 98, et ça m'a fait sourire, mais (...)

en vrac

Ca va être dur, et mal écrit...clavier qwerty, mais écrit azerty. Ca c'est du défi. Tout à l'heure sur la 2 ils ont montré la ferveur italienne à Rome. Juste de voir le Circo Massimo, ou ils disent qu'ils vont installer 3 écrans géants, ca m'a fait quelque chose. On y passait, à chaque fois, pour aller en ville. On revenait de soirée, on traversait le Cirque, on achetait des hots dogs à 3h du matin au marchand ambulant, juste à coté. Circo Massimo, c'est une des premières images que j'ai de Rome. Et puis là, mail de Lia, qui me dit que c'est ok si je veux y aller le premier (...)

C'est névrotique

Une semaine qui est très longue...et nous ne sommes que mercredi. Youpi. Dimanche, décidé d'aller visiter un musée. Ca fait longtemps que j'ai envie de me motiver, alors j'y suis allée. Super musée, le musée Belvue, où j'ai découvert l'histoire de la Famille Royale Belge (au fond je suis restée la petite fille qui rêve de princes et de princesses), et le Palais de Coudenberg, qui sont en fait les ruines souterraines de l'ancien palais royal. Grand moment d'émotion, quand je passe devant l'Aula Magna de ce Palais ruiné, puisque c'est là que Charles Quint a abdiqué en 1555... (...)

Les hommes (fictifs) de ma vie

Les seuls qui m'intéressent en ce moment sont loin. Et je parle avec eux que par Internet. C'est dire mon niveau de désespoir. Il y a Peter, qui fait son stage dans le Sud, que j'ai connu à C* parce qu'il était en deuxième année de master, on avait sympathisé lors de notre soirée de gala. Echange d'adresses msn, on se parle entre midi et deux, de nos stages, tout ça. L'autre jour, il me dit qu'il va passer son week-end à la plage, je lui demande en rigolant si c'est cher de venir le voir là-bas, il me dit que si je veux venir, il peut m'héberger, me laisse son numéro de (...)

11 Juillet

Ma journée a fini par se terminer. Ca a été laborieux, mais j'ai réussi. Je crois que je m'entends de mieux en mieux avec mes collègues. Tout à l'heure, je m'absente du bureau pendant cinq minutes, je reviens, mon chef est assis là, me dit "ah tu m'as manqué, Nancy", ma collègue rigole, dit "elle c'est pas Nancy, tu confonds..." (Nancy est une autre fille qui bosse ici). Et moi d'en rajouter "c'est parce que j'ai les mêmes chaussures qu'elle, c'est ça ? boh, après tout, ça s'excuse, ça fait qu'un mois que je suis là..."Du coup, tout l'après-midi, j'ai eu droit à un prénom (...)

Cherry moment

A midi, à la cantine du boulot, j'ai hésité. Et puis par souci d'économies, j'y ai quand même mangé. J'aurais peut-être pas dû : une espèce de viande camouflée sous une sauce oreangeâtre, et des espèces de pommes de terre frites. Une fois mon piètre repas terminé, écoeurée, j'ai couru au petit supermarché à côté : besoin de fruits ! besoin de vraie nourriture ! résultat, je me suis vengée en achetant des cerises et des clémentines. Cerises que je savoure, en ce moment même, puisque je suis encore dans ma pause déjeuner, j'en profite : je divague à mon gré sur (...)

C'est fou

C'est fou, cette sensation. Hier après-midi, vers 16h, mon chef m'apprend que je bosse au resto le soir, dans mon rôle de potiche, encore. Ca me va, je suis contente, j'aime bien bosser au resto. A 19h, j'enfile donc ma jupe noire, mes compensées, faisant fi de mes ampoules aux pieds, je me maquille un peu (hé oui une hôtesse, ça doit être présentable), je sors mon plus beau sourire, et j'y vais. Mon chef me dit "ce soir, tu parles à tous les clients, tu les accueilles tous, et tu souris". Je me demande si ça signifie que d'habitude je sourie pas. Le barman me répond que non, au (...)

le château de ma mère

Hier, ma mère, sur msn, qui me raconte qu'elle est allée chez une sorte de docteur, un "homéopathe" ou quelque chose du genre, parce qu'elle a encore des courbatures, dûes au chik. Or l'homéopathe s'est transformée en psy, lui a dit qu'elle portait un fardeau trop lourd sur des épaules pas assez grandes, qui lui avait détruit la moitié de son intérieur, et que le chik avait détruit l'autre moitié. Je lui demande quel fardeau, elle dit "j'ai toujours peur pour vous, tes frères et toi". Je lui réponds qu'on se débrouille plutôt pas mal, et qu'on se soutient tous les trois, elle (...)

L'ennui

Bon, finalement, je m'ennuie. Déjà deux fois que je viens dans ce cyber en une journée, c'est mauvais signe. Je crois que c'est surtout que je comptais sur Laurent, mon coloc, pour faire quelque chose ce soir, mais il avait déjà prévu quelque chose sans moi. Bon. Du coup je me suis retrouvée toute seule. Bon. Alors j'ai regardé un film, et puis je me suis ennuyée, ça m'énerve de rester le cul dans mon fauteuil pendant plusieurs heures. Alors je suis descendue, j'ai demandé au Barman si c'était toujours ok pour ce soir, il a dit oui, je lui ai dit que je revenais un peu plus tard, (...)

me plaindre

Hier soir, en retournant au Bar, il y avait un ancien Barman, qui est parti deux ou trois semaines après lme début de mon stage, qui était passé dire bonjour. Du coup je me suis installée avec lui au bar, pour boire un coup. Sympa, sauf que j'ai assez mal pris un petit truc : la réceptionniste arrive, demande s'il sort pour l'anni d'un autre collègue, il dit "oui, tu veux venir ? ya de la place dans la voiture !", le Barman se joint à la conversation, "oui, moi aussi, J. m'a proposé de venir, mais je vais pas venir", "oh c'est dommage, mais So, si tu veux venir, ya aucun (...)

bientôt le week-end...

Demain, en week-end...demain, je pars dans le Sud...j'ai hâte, surtout que j'ai rien à faire au boulot... Une envie qui me traverse la tête, mais je sais pas si je vais oser...envie de demander deux jours de congé de plus, de revenir seulement mercredi, de toute façon mon chef n'est pas là la semaine prochaine et là je n'ai vraiment rien à faire alors...ça dérangerait vraiment ?...je vais tâter le terrain cet après-midi... Envie double, envie de retourner à B* voir un peu ma mère, mais aussi aller du côté de N*, voir Peter...même si ça me fait peur, parce que même si on (...)

Dans le Sud

C'était bien, mes quatre jours dans le Sud...pas du tout envie de rentrer. Je suis restée résignée, dans le train. Après tout, c'est comme ça, on peut pas rester en vacances toute sa vie (et c'est dommage !). Mercredi soir on m'a employée au resto, ce qui m'a enchanté, j'adore toujours autant y travailler. En plus j'ai découvert d'autres employés avec qui j'ai bien rigolé, tout en travaillant. Jeudi matin, réveil difficile, mon train était à 7h. Mais je ne dirais pas que je n'étais pas heureuse de me lever...je me suis précipitée vers la gare, peur d'être en retard, et (...)

Je me suis posée la question

Samedi soir, on sortait du resto, on se baladait sur la jetée, en famille, comme tous les touristes, et je regardais autour de moi. J'ai vu, à un moment, une fille qui parlait au téléphone à son copain. Et c'est là que je me suis posée la question : ça fait combien de temps que j'ai pas eu une histoire sérieuse, ou même pas sérieuse, mais une histoire où tu penses à quelqu'un, ou tu l'appelles pour savoir comment il va, ou quand est-ce que tu le vois ? une histoire ou tu envoies des messages, ou tu attends la réponse en te demandant pourquoi il répond pas tout de suite ; une (...)

Mes projets

Toujours les mêmes indécisions. Et puis c'est tout moi ça, je viens à peine de revenir de week-end que je programme déjà mon prochain départ. Envie de partir le week-end du 5 août. Comme ça, ça coupe le temps qu'il me reste en deux. Possibilités : Paris, mais mon frère n'est pas là, et il faut croire que j'ai perdu l'habitude d'aller dans la capitale en sachant que je ne le verrais pas. Thibault a proposé de m'héberger...et Arthur aussi. Celui-là, j'en reviens pas. Eu un mail de lui ce matin, "tu fais la tête ?", j'ai répondu "pourquoi je ferais la tête ?", il dit (...)

comment faire...

Hier soir, j'ai encore été une fois recrutée par le restaurant. J'ai sauté sur l'occasion, en me disant principalement que plus je travaillais au resto, plus j'étais légitime dans ma demande de congé en plus...mais aujourd'hui je sais pas pourquoi, j'ose pas trop les réclamer, ces congés en plus. Peut-être la semaine prochaine...ou peut-être attendre qu'ils me le proposent, eux. On verra plus tard. J'attends surtout le moment propice pour le glisser dans une conversation sans que ça paraisse trop louche, ni trop fumiste. Une soirée tendue, entre des clients très exigeants, et (...)

un sms

Hier soir encore reçu un message de Jim. Diling, a fait mon téléphone. J'étais à la limite de me demander "quel est ce bruit étrange", je suis plus trop habituée à recevoir des messages. Quand j'ai vu "message de Jim", je dois avouer que j'étais déçue. Je me suis demandée ce qu'il me voulait, je pensais qu'il avait fini par comprendre que s'il n'avait aucune nouvelle de ma part, ce n'était pas parce que je n'avais pas digéré le lapin qu'il m'a posé mais au contraire pour lui signifier que j'avais pas envie de le revoir. "Salut Lili, comment ça va ? toujours autant de (...)

26 juillet

Après un long après-midi de réflexion, une discussion avec Antoine ("j'espère pour toi que Peter c'est juste un copain, pasque vu comme c'est parti, ça va rien donner cette histoire"), un coup d'oeil à mon compte en banque (aïe ! ils ont retiré les 400 € de mon inscription), des sms avec Anne, j'ai décidé de ne pas aller dans le Sud ni à B* mais tout simplement à Paris. Même si mon frère n'y est pas (il sera à B*), tant pis, j'ai des amis disposés à m'accueillir (entre autres, Thibault et Anne), et Anne m'a fait promettre qu'on ferait la fête. Et puis j'aimerais bien (...)

Ma sociabilité

Je me rends compte une fois de plus que la première impression que dégagent les gens n'est pas forcément la bonne. Et je m'en veux de m'arrêter à mon ressenti, et de pas parler aux gens, à certaines occasions. Si je dis ça, c'est parce que hier soir, en rentrant, je vois Nils, mon troisième coloc avec qui je ne parle pas beaucoup, (et qui d'ordinaire travaille toujours le soir) dans le salon, qui une fois de plus squatte la télé. Comme c'était la même chose le jour d'avant, et que j'avais pris l'initiative d'aller au ciné pour éviter de me retrouver devant un programme (...)

ce que j'ai fait

J'avais fini par accepter d'aller au resto, avec Jim, et fixé la date à hier soir. Je me suis dit qu'au moins, je mangeais au resto, mais bon, j'avais pas forcément envie qu'il m'invite, alors j'avais choisi un resto pas trop cher, et avec des bonnes critiques, Le Grenier d'Elvire. J'avais cherché tout l'après-midi des excuses, non pas pour annuler, parce que ça se fait pas, mais pour m'éclipser tôt...Peter m'avait suggéré le coup du copain qui m'attend à l'hôtel. Donc sur le trajet pour y aller, je me suis inventée un copain. Une petite stratégie, quoi. Pauvre fille. Le (...)

Tentative

Cet après-midi, n'ayant pas grand chose à faire, je décide d'aller voir sur Virgin Express de combien les billets d'avion ont augmenté, pour aller dans le Sud. Et là, petite surprise : pour l'avion de ce soir, le billet est à 19€...avec les taxes, ça fait 60€ le trajet. Waouh. Ca me rabaisse fortement le prix du voyage ça...je réfléchis trois secondes, je regarde les prix de billet retour, je m'en sors à beaucoup moins cher que si j'avais prix mon billet en début de semaine, comme j'avais prévu de le faire. J'envoie un message à Peter, pour lui demander si ça serait (...)

encore mon père...

Sinon tout à l'heure mon frère, Roland, m'a appelé, ça m'a fait plaisir. D'habitude, avec lui, on reste un peu au téléphone, là on est restés une heure, à parler de tout et de rien. Du voyage là-bas de Patrick, qui en ce moment est dans l'avion pour revenir. De sa femme, ses enfants, du cadeau de notre mère qui s'organise, et de notre père aussi. Ah là là. Eternel sujet de discussion...on le voit pas du tout de la même manière. Quand mon père est parti, il avait 18 ans, il venait de partir à l'armée. Il est revenu, on vivait dans un petit appart, et mon père était parti (...)

Mon oeil, oui

Bon ben je le payerais mon week-end à la mer...infection à l'oeil dûe au fait de nager dans l'eau salée avec mes lentilles...additionné à la clim du bureau et au fait de passer mes journées devant un écran d'ordi... Hier déjà je suis allée travailler avec mes lunettes, je déteste les porter devant tout le monde, ça me rappelle trop le collège où on me voyait comme une intello coincée (d'ailleurs, ça a pas raté, un collègue :"c'est quoi ces lunettes d'intello ?"). Hier soir ça allait mieux, mais cette nuit, impossible de beaucoup dormir, mon oeil me lançait...et à (...)