La bulle de Lili

← Retour au journal

avril 2006

Samedi

Encore envie d'écrire...comme à chaque fois que je me retrouve devant cet ordinateur. Dehors il pleut, tout à l'heure c'était limite pluie-neige. Et dire qu'on est déjà le 1er avril. Journée passée tranquillement entre courses faites avec ma maman, dans l'unique centre commercial de la ville, où forcément tu croises tout B*. Ma technique est au point depuis longtemps, je fais semblant d'être trop absorbée par ce que je fais (une grande discussion avec ma mère, l'étude d'un paquet de céréales, l'écriture d'un sms) pour ne pas avoir à reconnaitre les gens que je croise et à (...)

Non mais !

C'est bizarre les week-ends. Ca passe vite, mais ça passe aussi très lentement. Hier, soirée tranquille. Dans une piscine d'eau chaude, avec Amandine, Antoine, et un ami d'Amandine. Une envie de parler de Romain pendant toute la soirée, de leur demander si c'est bien normal qu'il ait voulu dormir collé contre moi, qu'il ait insisté pour que je vienne le rejoindre sur son matelas. Mais je n'ose pas, je me dis qu'après, les gens vont croire que je suis intéressée. C'est pas vrai. Pas du tout. Mais je me pose des questions...(d'ailleurs si quelqu'un a envie d'y répondre, sur mon (...)

Déçue, encore

Hier j'ai décidé d'appeler mon père. Même si je m'étais jurée d'attendre son coup de fil. Disons que j'ai envie d'organiser mes vacances, et que du coup, je m'étais dit que ce serait sympa de passer quelques jours chez lui. J'appelle donc, me maudissant à l'avance, quand il répond, il me dit "ça va ?", je dis "oui, je t'appelle, parce que vu que j'attends encore que tu me rappelles depuis un mois, je crois que c'est mieux si je t'appelle la première..." il ne répond pas grand-chose, me demande quoi de neuf ? La conversation a duré en tout et pour tout 10 minutes. Je n'ai (...)

Week-end rêvé

Bon ben c'est décidé je pars pas en week-end avec les gens de ma classe. Romain m'a dit que je m'isolais. Certes. Mais ça me fait du bien de penser, d'une part, que tout le monde avait l'air déçu que je vienne pas (ça veut dire que quelque part je compte pour eux hihi) et d'autre part je vais pouvoir me faire mon petit week-end tranquille. Au programme, régime, roller, et compta. Le week-end rêvé quoi. (...)

Happy Lili

Mal à la tête, je pense que c'est normal après trois heures consécutives devant cet ordi, à avoir cherché des vacances pas chères avec Lia. Finalement rien, on a failli, et puis non, trop cher, peut-être Barcelone, mais je sais pas. Projet d'aller à Paris aussi. Mais je sais pas si j'en ai vraiment envie. Boh. Mon week-end s'est parfaitement bien déroulé, le temps est passé vite, et j'ai même eu le temps de bosser un peu mes cours. Romain est passé vendredi soir, et puis finalement est resté dormir à la maison, avant de repartir samedi matin pour une station de ski. Bons (...)

Ma super soirée de gala

Ah là là...que de souvenirs, déjà... Jeudi soir, soirée de gala de mon école. "Tenue correcte exigée", précisait le panneau dans l'entrée de l'école. Normal, dans un casino...qu'à cela ne tienne, je ressors ma robe-des-mariages, à pois. J'ai fait un tabac avec ma robe à pois. Officieusement on m'a élu plus belle robe de la soirée. Soirée fort sympathique, sauf que je me rends compte que quand je bois un peu, j'ai tendance à aller taxer un peu de tout. Du champagne dans la bouteille de Simon, puis dans celle de Cyril, puis re dans la bouteille de Simon. Des clopes dans le (...)

Sinon

Sinon, hier je suis rentrée à B*, je suis montée sur ma balance, qui m'annoncait en fin de journée 53.4 kilos. Moment d'euphorie, ça veut dire que je pèse moins (vu qu'il faut se peser le matin), que j'ai enfin réussi. Il s'avère en fait que ma balance n'indique pas le même poids selon l'endroit où elle est située dans la salle de bains. Du coup, ce matin, je pesais ou 53.4 kgs, au milieu de la salle de bains, ou 53.8 kgs, près de la machine à laver. Je ne sais pas quel emplacement croire. Sinon, Papa m'a appelé. J'en étais sûre, c'est tout le temps comme ça avec lui. Dès (...)

Elle court, elle court

Et voilà, Lia vient de m'apprendre que j'étais l'objet d'un potin... Lia dit : au fait j'ai entendu une rumeur a propos de toi ..... Lili dit : laquelle ?? Lia dit : t'es sorti avec david ?? Lili dit : lol non Lili dit : c ki ki ta dit ça ? Lia dit : c lorraine Lia dit : elle l'a su par elo ki la su de cyril Lili dit : hé bien je t'informe que d'une certaine manière, oui je suis sortie avec lui Lili dit : cad dans le sens ou je suis allée dehors Lili dit : avec lui Lia dit : lol Lili dit : mais ça s'arrête là Lili dit : j'en étais (...)

Saturday night

Bon. Hier, on est donc allées, avec Amandine, dans cette petite station, super sympa. On y a retrouvé Dédé et Griet, une copine à elle. Jusque-là, tout va bien. On commence la soirée avec le copain de Dédé, qui nous traine de bar en bar, les mojitos, mangos, et autres cocktails s'enchainent, et nous avons envie de bouger, danser. On se pose dans un bar, Griet fait la connaissance d'un Rémi qu'elle ne lache plus, nous parlons avec des Anglais super sympa. La soirée s'annonce vraiment bien. Dans un des premiers bars, j'ai croisé Romain, qui me dit de le tenir au courant de où (...)

Un coup de fil siouplait

Plus je pense et plus je m'embrouille dans mes pensées....j'aimerais juste qu'il m'appelle, pour qu'on puisse mettre tout ça au clair une bonne fois pour toutes... (...)

Ne plus appeler Romain

Les choses ont changé. J'ai décidé de ne plus appeler Romain. Pour plein de raisons. La principale, c'est qu'il m'énerve. Mardi soir, on se parle au téléphone, et là je me rends compte que je ne veux rien de sérieux, je lui dis, il est d'accord, d'ailleurs il avait peur que je n'attende trop de lui...on décide de quand même se voir jeudi, il me dit qu'il prendra peut-être plus d'initiatives si on retrouve tous les deux dans le même lit...sur le coup la situation est claire. Dans la nuit, pourtant, un doute me prend : est-ce que j'en ai vraiment envie ? et je me rends compte que (...)

Je suis chez moi

Début du week-end, bonne nuit de sommeil pour rattraper ma nuit de la veille. Il fait super beau dehors, ça fait plaisir à voir...me caler sur la terrasse, avec un bouquin, ou mes cours, et regarder passer les gens en faisant semblant d'être une lectrice assidue. Je suis une commère dans l'âme, je crois. Envie de faire plein de choses, et envie de ne rien faire. Là, ça y est, envie d'avoir fini les cours, de repartir dans le Nord. La France, c'est bien, mais j'aime encore plus en partir. Je me sens une âme de patriote, mais à l'étranger surtout. Un ami m'a donné tous les (...)

T'étais un peu juste

Ah oui, une autre personne, que je n'ai pas envie de rappeler, c'est Papa. Samedi, il m'a rappelé. Je décroche, je lui dis que je peux pas trop lui parler, Dédé vient d'arriver,on est parties pour faire la fête. Il me raconte un peu ses vacances, "on part dans le sud de l'espagne, en famille", je n'ose pas lui dire que je suis censée faire partie de sa famille. Finalement je lui dis que je vais raccrocher, il me dit "bien, bois pas trop, fais pas de bêtises, et surtout, mange pas trop...pasque tu te souviens ? t'étais un peu juste quand t'es revenue d'Italie"...là je ris jaune, il (...)

Bonne journée

Bonne journée aujourd'hui... Ce matin je trouve la motivation nécessaire pour aller à la piscine. Une heure à nager, même si je nage pas très vite, m'en fous, au moins je me bouge. Décidé d'essayer d'y aller tous les jours de la semaine. Cet aprem, encore à faire la paresseuse sur ma terrasse, en short, crème solaire, et jeux Sudoku...puis bouquin. Vers 16h je rejoins un copain en terrasse, on passe deux heures à se raconter notre vie en sirotant un Coca (Light pour moi) au soleil et à ressasser la nostalgie de nos années lycée. Ah là là c'était bien ce temps où on pouvait (...)

Youpi

Lia vient de me proposer deux jours en Italie, avec elle et sa soeur. Départ mardi, retour mercredi. Youpi youpi youpi j'ai trop hâte d'y être, d'être replongée dans cette culture. Youpi youpi, même si je sais que dans cette ville beaucoup de gens parlent français.Mais bon YOUPI est le maître mot ! (...)

Mes vacances

Revenue de deux jours à Milan, avec Lia et sa soeur, deux jours shopping, musées, restos...j'ai retrouvé avec joie la gastronomie italienne, je me suis pas privée (et tant pis pour le kilo que j'ai pris). Glaces, sandwichs à la mozzarella, pizzas, pâtes délicieuses et...Burger King...pas très italien, mais bon, on en trouve plus en France, et c'est vraiment super bon (fast-foodement parlant). Et demain je repars dans le Sud, avec Marie et Dédé, plus à côté les copains du copain de Dédé, à l'aventure. On a juste un espèce de camping car (van transformé), on sait qu'on va (...)

Indécise, comme d'habitude

Je fais encore mon indécise. J'en ai marre d'ête comme ça. De changer d'avis, comme ça, à propos de tout et de rien. Envie d'aller à la mer, avec les copines, mais j'ai une angine...et j'ai maaal à la gorge...et il va faire froid...ils ont dit 15°C environ, ce week-end. Chouette. En plus, ya le côté "je-pars-avec-des-gens-que-je-connais-pas", tous les copains de Dédé, mais bon, j'avais dit pareil pour Griet, limite à annuler ma soirée parce qu'elle venait et que je la connaissais pas, et en fin de compte elle s'est révélée être une fille vraiment gentille et simple, (...)

Pf

En parlant de téléphone (il dit qu'il voit pas le rapport, mais bon)... Papa a téléphoné. Discuté pendant 20 minutes, il me demande comment ça va, me raconte un peu sa vie (mais bon pas trop, faudrait pas pousser non plus). Puis me demande quand est-ce que je viens le voir. Et moi comme une bécasse j'acquiesce, j'accours, je vole, je libère mon week-end du 8 mai même si je sais qu'avec le nombre de dossiers à rendre pour le 15, je vais être carrément à la bourre...je suis vraiment dépendante de lui, de son amour épisodique, faudrait que ça cesse, que j'arrive à m'en (...)

En un mot

Bon ben ça c'est fait...je me réveille ce matin, pour aller prendre mon bus à 7h, ma mère doit me faire une prise de sang pour le cholestérol, elle a les mains toutes fraîches...elle me dit que je dois avoir de la fièvre, je la crois pas...résultat : 39°C. Mon père, qui m'a appelé vers 10h et qui m'a fait émerger d'un sommeil assez comateux (qu'est-ce que j'avais chaud, il paraît que c'est la fièvre) m'a dit, en qualité de psy, que c'était fou le rapport du corps à l'esprit, que sans doute j'avais pas eu envie d'y aller, et du coup mon corps avait agi en fonction de ça. (...)

Etre malade

C'est bien, des fois, d'être malade. Ma mère est aux petits soins pour moi, m'appelle du supermarché, "tu veux un gouter ? tu veux manger quoi ce soir ? t'as envie de quelque chose ?"...moi non, j'ai aucune faim (seulement un bol de soupe avalé à midi), aucune envie, à part celle de trouver des activités, mais pas trop intenses, que je pourrais par exemple faire dans mon lit... Etant malade j'ai le droit de rester toute la journée au lit, de ne pas vider le lave-vaisselle, d'étaler mon bazar un peu partout, d'être capricieuse. Bon je dois aussi avouer que, même si je suis (...)

Lettre à Romain

Romain, Ca m'énerve, cette situation. Je crois que je la prends trop à coeur, même toi tu voulais pas, tu m'as dit de pas me prendre la tête avec ça. Je me prends pas la tête, j'aimerais juste que certaines choses soient éclaircies. Hier soir en y repensant je me suis rendue compte que tu étais conscient de ton pouvoir de plaire. Je me souviens, à chaque fois tu me racontais, "une telle fille est folle de moi, ça me gêne, j'aimerais bien l'avoir comme amie seulement", "je sens à son regard que cette nana a envie de plus avec moi qu'une simple discussion". C'est simple, pour toi, (...)

A propos de ce journal

Ce journal...source de réflexion aussi pour moi. Des fois j'ai envie de donner l'adresse à certaines personnes que je connais. Juste pour qu'ils voient ce que j'écris, qu'ils comprennent certains trucs qui peut-être leur échappent. L'année dernière, pour expliquer à Arthur la manière dont j'avais ressenti notre relation, je lui avais envoyé sur son mail des extraits de mon journal. Parce qu'il disait que je n'exprimais pas assez ce que je ressentais. Après, il a été choqué. Il m'a dit qu'il ne pensait pas que j'étais comme ça. Je pense donc que je suis assez secrète comme (...)