La bulle de Lili

← Retour au journal

août 2005

Dernier jour

Et voilà, le moment tant redouté est arrivé...c'est le moment où je dois faire mes valises, où je dois tout ranger dans cette chambre, où je dois nettoyer, où je dois vérifier que je n'ai rien oublié...c'est le moment où je dois faire mes adieux à tout le monde, pasque je sais très bien qu'il y a certaines personnes que je ne reverrais jamais... C'est le moment où je vais aller dire au revoir à Arthur, Anne et Laetitia, mes compagnons de route...c'est le moment où, comme hier soir, quand j'ai pensé que c'était la dernière fois que je marchais de nuit dans les rues, j'ai eu (...)

Douce France

Ca y est, de retour dans ma patrie, depuis hier soir, quoique ça fait pas encore 24h ! En fait une impression de ne jamais être partie...quelques choses ont changé, mais globalement les choses et gens sont restés les mêmes...les changements ? ma mère arrive à s'endormir sans musique ; à la place du bar désaffecté en ville, ils ont construit une banque ; les touristes sont plus présents que jamais;...c'est à peu près tout ! Aujourd'hui, journée bien remplie, passée à ranger toutes mes affaires (où il a fallu faire preuve de logistique, car comment faire rentrer le (...)

Pfff

Et voilà. Anne m'annonce qu'Arthur va dans un parc d'attractions ce week-end avec sa copine, et me voilà perdue, enfin non, pas perdue, je sais au contraire exactement où j'en suis. Où nous en sommes. Depuis le début de la semaine, échange de mails, où on se raconte nos vies. C'est bien. C'est mignon. On finit toujours par 'bisous'. Et puis hier, coup de téléphone à Romain, ami très proche, vraiment, qui a fait partie de mon paysage sentimental, et qui a toujours une place dans mon petit coeur...à qui je raconte mon histoire, et qui me rappelle à juste titre qu'il a déjà (...)

Toute bronzée

Et voilà ! une semaine à la mer ça forge le bronzage ! et le soleil, on a beau dire, mais ça fait vraiment du bien au moral ... Passé la semaine au bord de la plage, à jouer avec le sable, à tremper les pieds dans l'eau, à tenter d'y rentrer entièrement, à renoncer 40 fois avant d'avoir définitivement trop chaud, à bénir cet instant où on trempe la tête dans l'eau, qui rafraichit instantanément... Passé la semaine à vider les crèmes solaires, à enlever le sable qui se colle à la peau, à surveiller les coups de soleil, à apprécier le vent, à se doucher limite dans (...)

Life is life nananananana...

Et voilà, de retour chez moi après cette petite escapade le long des côtes françaises, où j'ai définitivement que le camping, c'est bien, mais trop de camping tue le camping ! enfin je dis que je suis rentrée, mais dans quatre ou cinq jours je repars me faire bronzer, en fille futile que je suis... La vie continue en-dehors de Bruxelles, et c'est même beaucoup plus facile que ce que je pensais. Arthur n'a pas répondu au mail où je lui expliquais pourquoi je venais pas. Il m'a juste envoyé un message "dommage, mais c'est plus sage". Arthur s'est rangé, a choisi son camp, est (...)

Le monde des adultes

Quand j'étais en terminale, il y a eu dans ma ville les Championnats du Monde Junior de ce sport. Avec Jennifer et une autre copine, on a fait connaissance avec des joueurs, sympathisé, rigolé, bref, des échanges sympa, dûs en grande partie au fait que je connaissais les parents d'un des joueurs (qui est resté, lui, pendant assez longtemps, un ami très proche). On avait remarqué ce groupe de deux ou trois filles, qui tournaient autour d'eux, qui, après les Championnats, ont suivi un peu leurs déplacements, faisaient parler d'elles, ...les joueurs se moquaient un peu d'elles, (...)

Le sourire facile

Pfff...retrouver le CD qu'il m'a fait, celui avec ses chansons préférées, vouloir écouter une chanson, et finir par l'écouter en entier, sans vraiment se souvenir de ce qu'il y a dessus...sourire, parce que les chansons sont belles, et puis tout d'un coup la chanson de Renaud, Boucan d'Enfer...je me souvenais pas qu'il l'avait mis, et de l'entendre, ça me rappelle le message envoyé le soir où on s'est séparés, où on se disait la première phrase de la chanson : "on dit qu'on reconnait le bonheur au bruit qu'il fait en s'en allant"... De réécouter ce CD, ça me replonge dans (...)

Le téléphone, un outil indispensable ?

Hier soir à cause de cette déprime que je qualifierais maintenant d'inutile, mais enfin bref passons, j'ai décidé d'envoyer un message à Arthur pour savoir pourquoi pas de nouvelles. "Plus de nouvelles, je n'en demandais pas tant ! Romain avait raison, tu as préféré me zapper..." Une réponse quelques minutes plus tard :"je voulais répondre à ton mail, mais je savais pas trop comment le prendre, et j'avais l'impression que toi tu voulais me zapper. En tout cas j'aurais bien aimé te voir". Rassurée, il me parle encore, mais mal à l'aise : il ne faut pas continuer ce jeu, c'est (...)

A quand mon prochain départ ?

Je crois que mon expérience à l'étranger m'aura fait réaliser beaucoup de choses. Tout d'abord, qui sont mes vrais amis. Depuis que je suis revenue ici, j'exècre la mentalité de cet endroit. C'est dingue comme les gens peuvent être fermés d'esprit. Ils ne jurent que par la beauté de leur ville, tous les autres sont des abrutis, et si tu les suis pas, si t'es pas d'accord, t'es classée toi aussi, sans qu'on te demande ton avis. Alors que jusqu'au mois d'avril je suivais Jennifer, quand elle me trainait dans ce bar, maintenant, juste de passer devant, j'en ai limite des nausées. (...)